Le systeme etatique miri dans l'empire ottoman et son evolution (15e-debut du 19e siecle)

par LIOUBOU BELARBI

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Paul Dumont.

Soutenue en 1997

à Strasbourg 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans l'empire ottoman il y avait en vigeur un systeme etatique (miri) de gestion de l'economie et de la societe agraire. Le systeme miri est un ensemble d'institutions instaurees par le pouvoir central ottoman a base du principe fondamental de propriete d'etat sur la terre, propriete miri : regime foncier, regime fiscal, statuts de possession et de location des terres miri, statuts des possesseurs de fiefs et de la paysannerie. Le systeme etatique miri est dument codifie. Les codes de mehmed ii fatih et de suleyman kanuni et de multiples lois de provinces et de districts sont promulgues au cours des 15e 17e siecle. Le systeme miri represente un ordre social et economique legal impose par le gouvernement imperial aux populations agricoles sur les terres de propriete d'etat qui representent la majorite des terres de l'empire. Le systeme miri assure a l'etat le controle direct de l'economie et de la societe agraire. Il est a l'origine de sa puissance economique. Les possesseurs des fiefs et la paysannerie sont lies a l'etat par leurs obligations de service, de travail et d'acquittements fiscaux, mais aussi par la possession usufruitiere et la location des terres de l'etat. Cependant, vers la fin du 16e siecle, sous l'effet de facteurs economiques, sociaux et militaires, le systeme miri connait une crise violente se manifestant par les rebellions des feudataires et de la paysannerie qui fuit les villages a cause de la pression fiscale devenue ecrasante. Le fief (timar) est devalorise aux yeux de la chevalerie. Il subit un declin inexorable. L'etat remplace de plus en plus la concession de fiefs par l'affermage des terres miri. Avec la pratique d'affermage de terres miri, l'etat diminue son controle sur l'economie agricole, ce qui favorise les tendances de decentralisation de l'empire. Les nouveaux possesseurs de terres miri, les fermiers, concentrent des possessions terriennes importantes. Ils forment des clans de nouveaux potentats provincieux qui imposent a la haute bureaucratie de l'etat le partage du pouvoir economique et politique dans le pacte de l'union de 1808.

  • Titre traduit

    The miri state system in the ottoman empire and its evolution : 15th century - end of 19th century


  • Résumé

    In the ottoman empire, there was a state system for the management of economy and agrarian society. The miri system is a set of institutions based on the principle of state ownership of land. In order to legalise the miri system, mehmed ii fatih's and suleyman kanuni's codes and regional laws were promulgated. The miri system ensured that the state had a direct control on economy and agrarian society. The fief owners and the peasants were bound to the state by their obligations of service and work and by the ownership of miri land. In the end of the sixteenth century, the miri system went through a crisis and began to decline. The imperial government replaced the fiefs with the farms of miri land, which resulted in the decrease of state control on agricultural economy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 522 p.
  • Notes : THESE NON CORRIGEE
  • Annexes : 231 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.