L'emergence de la ville dans l'histoire des idees (xviiie - xxe siecles) : vers un statut epistemologique pour la ville

par PIER-GIORGIO GEROSA

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Luc Nancy.

Soutenue en 1997

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Cette these ramene l'interrogation sur la ville dans le cadre des questionnements plus fondamentaux qui forment l'objet de la philosophie. Le theme du travail consiste dans la recherche de l'emergence des idees concernant l'architecture, la ville et l'espace. La premiere partie est consacree a l'elucidation des questions et des instruments de la philosophie de la connaissance. Elle developpe les acquis de l'intentionnalite et de la phenomenologie, integre les gnoseologies hermeneutiques et la theorie du medialisme, tout en tenant le cap sur la connaissance objective et les approches fonctionnalistes. Pour ce qui est de l'ontologie, les fondements sur lesquels batir la theorie sur la ville et l'architecture relevent le defi du pluralisme emergentiste et s'appuient sur l'hypothese du realisme. La deuxieme partie developpe les questions de l'espace et du rapport a l'espace du sujet et de la societe. Elle introduit les concepts de pratiques spatiales, de processus de spatialisation et d'enracinement. Les idees sur la ville font partie d'une theorie plus generale de la spatialisation. Celle ci est plus large d'une theorie du batir qui, elle, ne porte que sur une phase du processus de spatialisation. La troisieme partie est consacree a l'ontologie des trois echelles significatives de l'edifice, de l'etablissement humain et du territoire. Elle arrive a la conclusion que le processus de spatialisation fait emerger des entites ontologiquement instables, en devenir continuel, qui rendent la ville insaisissable dans son fondement ultime.


  • Résumé

    This thesis places the concept of the city within the framework of the most fundamental questions of philosophy. Its theme is the search into the development of ideas on architecture, city and space. The first part is dedicated to clarifying the instruments of the philosophy of mind. The author discusses the results of intentionality and phenomenology, touches on the hermeneutics and theory of the middle way, and points out the difference between objective knowledge and functionalist approaches. As far as ontology is concerned, he bases his considerations on the emergentism-pluralism and realism. The second part deals with questions of space, in particular the relationship of the subject and of society to space. The author introduces the concepts of spatial practices and the processes of spatialisation and rooting. The third part is dedicated to the ontology of the three significant scales of building, settlement and territory. The author comes to the conclusion that the spatialisation process leads to the emergence of cities which are ontologically unstable and in continuous change, thus depriving them of their ultimate foundations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 710 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 598 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.