La traduction des otia imperialia de gervais de tilbury par jean d'antioche dans le manuscrit de la bibliotheque nationale de paris no 9113 : edition et etude

par Cinzia Pignatelli

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Claude Buridant.

Soutenue en 1997

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Jean d'antioche traduit a la fin du xiiie siecle les otia imperialia, sorte d'imago mundi composee au debut du siecle par gervais de tilbury. La these presente la premiere edition complete de la traduction (t. Ii), qui nous est parvenue dans un seul manuscrit, b. N. Paris no 9113, du xve siecle. L'apparat critique est constitue par des notes de caractere essentiellement philologique (t. Iii), par une table onomastique ainsi que par un glossaire, d'interet surtout lexicographique (t. Iv). L'introduction (t. I) examine la langue du texte (dans laquelle il est difficile de distinguer les traits du traducteur d'avec les eventuels apports de copistes), ainsi que les procedes de traduction (a la lumiere de quelques principes theoriques exprimes ailleurs par jean d'antioche) et essaye de deceler les relations de cette traduction avec les manuscrits latins connus des otia.


  • Résumé

    Towards the end of the thirteenth century jean d'antioche translated into french gervase of tilbury's otia imperialia, a sort of imago mundi put together at the beginning of that same century. The present work offers the first complete edition (in vol. Ii) of that translation, which reached us trough one manuscript only, b. N. Paris no 9113, dating from the fifteenth century. The accompanying critical apparatus consists of remarks of an essentially philological nature (in vol. Iii), of an index of proper names and a glossary that should prove of interest to lexicographers (in vol. Iv). An introduction (vol. I) concerns itself with the language of the text (in which it is often difficult to distinguish the translator's own hand from those of later copists only too willing to tamper with the original text); it also studies the process of translation itself, in the light of some theoretical principles put down by jean d'antioche himself in other works of his, and endeavours to identify possible links between this translation and extent latin manuscripts of gervase's otia imperialia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol., 950 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 250 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.