Isoprenoides bacteriens. De l'isolation a la biosynthese

par JEAN-MICHEL BRAVO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Michel Rohmer.

Soutenue en 1997

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les isoprenoides bacteriens forment un ensemble de molecules variees derivant toutes du diphosphate d'isopentenyle. Dans une premiere partie, nous discutons les methodes d'isolations de triterpenoides bacteriens pentacycliques et proposons notre propre methode. Celle-ci appliquee au micro-organisme bradyrhizobium japonicum nous a permis de caracteriser trois nouveaux triterpenoides naturels deux methyltetrahymanols et un dimethyltetrahymanol. Nous avons montre que le donneur des methyles supplementaires est issu de la methionine. Dans un second temps nous avons etudie la voie de biosynthese des isoprenoides independante du mevalonate. Apres avoir rappele les acquis du laboratoire, nous affinons le schema biogenetique hypothetique en y incluant le methylerythritol. Nous avons en effet montre, par des experiences d'incorporation, que la biosynthese de ce tetrol est etroitement lie a celle du diphosphate d'isopentenyle. Le methylerythritol est donc un hemiterpene. Nous avons ajoute une autre enterobacterie a la liste des organismes possedant la voie de biosynthese isoprenique independante du mevalonate, montrant l'interet medical a long terme de ces travaux. Nous avons mis au point la synthese chimique d'esters phosphoriques d'isoprenoides et d'intermediaires hypothetiques de la voie de biosynthese independante du mevalonate dans le but d'effectuer des incorporations en systemes acellulaires.

  • Titre traduit

    Bacterial isoprenoids. From isolation to biosynthesis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 167 P.
  • Annexes : 124 REF.

Où se trouve cette thèse ?