Etude des determinants viraux impliques dans la transmission du beet western yellows virus (bwyv) par son vecteur, le puceron myzus persicae

par ARNAUD BRUYERE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de GERARD JONARD.

Soutenue en 1997

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le beet western yellows virus ou bwyv est un luteovirus, qui infecte de tres nombreuses dicotyledones d'interet agronomique et provoque des jaunisses caracteristiques. Ce virus, limite aux tissus phloemiens de la plante hote, est transmis par un puceron, myzus persicae, selon le mode persistant et circulant. La capside de ce virus est constituee de deux proteines : une proteine majeure ou proteine de coque (cp) de 22,5 kda, codee par l'orf 3 et une proteine mineure ou proteine de readthrough (rt) de 74 kda. Cette proteine de rt est exprimee a partir des orf 3 et 5 grace a un mecanisme de translecture du codon de terminaison de l'orf 3, sous forme d'une proteine de fusion entre la proteine de cp et le domaine de rt. Avant mon arrivee au laboratoire, il avait ete montre que cette proteine etait necessaire a la transmission de ce virus par son vecteur. Mon travail de these a consiste a determiner les motifs presents dans cette proteine, impliques dans la transmission. Dans ce but, nous avons cree des mutants du bwyv touches dans la proteine de rt et etudie leur transmissibilite, par differentes methodes. Les resultats obtenus permettent de diviser le domaine de rt en deux sous domaines : (1) la region n-terminale du domaine de rt, tres conservee parmi les luteovirus, qui est strictement necessaire a l'expression et a l'incorporation de la proteine de rt et donc a la transmission du bwyv et intervient egalement dans l'accumulation du virus dans la plante ; (2) la region c-terminale du domaine de rt, peu conservee, qui n'est pas requise a la transmission, mais contient des determinants pour l'apparition des symptomes. Enfin, nous avons montre qu'il existe une relation entre la transmissibilite du bwyv et l'interaction in vitro entre le bwyv et la symbionine (chaperonine de type hsp-60), proteine d'origine endosymbiotique, extraite du puceron vecteur : seuls le bwyv et les mutants transmissibles se lient a la symbionine.

  • Titre traduit

    Study of the viral determinants involved in beet western yellows virus (bwyv) transmission by its aphid vector myzus persicae


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 166 P.
  • Annexes : 191 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1997;2610
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : H 503.000,1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.