Secretion de l'hormone thyreotrope (tsh) au cours des etats de veille et de sommeil. Donnees physiologiques et applications cliniques

par BERNARD GOICHOT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de GABRIELLE BRANDENBERGER.

Soutenue en 1997

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La thyrotropine (tsh) chez l'homme normal varie au cours du nycthemere avec une augmentation progressive dans la journee, un maximum proche de l'endormissement puis une diminution progressive dans la nuit. Ce rythme est d'origine circadienne, mais soumis a un effet inhibiteur du sommeil puisque lors d'une privation de sommeil le maximum de la tsh est plus eleve et survient plus tardivement. Nous avons etudie les relations entre l'horaire et la structure du sommeil et les fluctuations de la tsh et des hormones thyroidiennes chez le sujet normal au cours de nuits de sommeil normal, au cours de privations partielles et completes de sommeil et au cours d'un decalage abrupt du sommeil. Le rythme de la tsh et ses relations avec le sommeil ont egalement ete etudies dans deux modeles pathologiques, la trypanosomiase africaine et l'hypothyroidie primitive. Les fluctuations nocturnes de la tsh sont fortement liees a la structure du sommeil, le sommeil a ondes lentes survenant constamment lors des phases descendantes de la tsh alors que les eveils s'accompagnent d'une augmentation de la tsh. Les hormones thyroidiennes presentent des oscillations de faibles amplitudes qui ne sont liees ni a celles de la tsh ni a la structure du sommeil. Le decalage abrupt du sommeil s'accompagne des le deuxieme jour d'un decalage des rythmes de la tsh, de la melatonine et du cortisol temoignant d'un effet du decalage du sommeil sur l'horloge circadienne, mais aussi d'une modulation de l'amplitude du rythme de la tsh qui semble participer au processus adaptatif de l'horloge aux manipulations du cycle veille-sommeil. Les relations entre les fluctuations de la tsh et la structure du sommeil persistent dans les deux modeles pathologiques etudies. Les mecanismes a l'origine de la persistance ou de la disparition du pic nocturne de la tsh dans ces deux pathologies sont discutes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 107 P.
  • Annexes : 150 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1997;2658
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : H 503.000,1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.