Etude de maladies hereditaires causees par des expansions de repetitions trinucleotidiques

par Georges Imbert

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Louis Mandel.

Soutenue en 1997

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Depuis 1991, 14 expansions de trinucleotides (ou mutations instables) ont ete clonees, la grande majorite d'entre elles responsables de maladies genetiques. Parmi celles-ci, les plus frequentes sont le syndrome x fragile (la forme la plus frequente de retard mental hereditaire), la dystrophie myotonique (dm), la maladie de huntington (mh) et l'ataxie de friedreich. L'instabilite inter-generationelle des repetitions de triplets et l'evolution de telles sequences sur de longues periodes a ete etudiee. Pour le syndrome x fragile, le risque de transition de premutation (entre 60 et 200 repetitions cgg, non associee a un phenotype), a mutation complete (plus de 230 cgg, causant le syndrome x fragile) est essentiellement fonction de la taille de la premutation maternelle. Il est faible (<5 %) pour des premutations de moins de 60 cgg, mais de 100 % pour des alleles de plus de 100 cgg. La distribution allelique actuelle des repetitions ctg du locus dm est le fruit d'un mecanisme mutationnel double (petites et grandes variations du nombre de triplets) ayant engendre une classe d'alleles (ctg)#3#0#-#5#0, reservoir pour des mutations recurrentes vers les alleles pathologiques (ctg)#>#5#0. La recherche et de l'etude de nouvelles sequences repetees de trinucleotides dans le genome humain est abordee dans la deuxieme partie. Les travaux effectues ont permis d'une part de localiser le gene de la tata binding protein (tbp) en 6q27, et d'autre part, de cloner 6 nouveaux genes, contenant des repetitions cag (codant pour des sequences polyglutamine), dont le gene responsable de l'ataxie spinocerebelleuse de type 2 (sca2), une maladie a expansion polyglutamine. La troisieme partie traite de la generation et de l'etude de souris transgeniques pour le gene de la mh, comme modeles d'etude des maladies neurodegeneratives causees par des expansions cag/polyglutamine.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 233 P.
  • Annexes : 316 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.