Nucleation et croissance de couches diamant elaborees par hfcvd sur cuivre polycristallin et monocristallin (111) etudiees par spectroscopies electroniques : photoemission x (xps), electrons auger (aes), pertes d'energie (eels)

par LAURENT CONSTANT

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de François Le Normand.

Soutenue en 1997

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons synthetise du diamant par le procede de depot chimique en phase gazeuse par filaments chauds (hfcvd) sur du cuivre polycristallin et monocristallin (111). Dans un premier temps, nous utilisons la microscopie electronique a balayage (meb) pour definr les principaux parametres de la nucleation et de la croissance. Ensuite, la croissance du diamant est etudiee par spectroscopie des electrons auger (aes) et spectroscopie de photoemission x (xps), directement connectees a la chambre de synthese. L'analyse des transitions auger c kvv et des intensites relatives du pic c1s nous permet de presenter un modele de nucleation-croissance en trois etapes : d'abord formation de une ou deux couches de graphite orientees, puis croissance tres lente de ces couches de graphite qui se distordent en s'eloignant de la surface du cuivre et enfin nucleation du diamant. La microscopie electronique a transmission (met) et la diffraction en aire selectionnee (sad) confirment ce modele et montrent l'existence de petits agregats de graphite de forme spherique (oignons) ou polyhedrique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 172 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.