La question armenienne, de la veille de la grande guerre au traite de lausanne d'apres les archives francaises

par GUEVORK GOTIKIAN

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacqueline Bayon-Tollet.

Soutenue en 1997

à SAINT ETIENNE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Basee sur des documents d'archives francaises, cette these traite de l'ultime phase de la question armenienne, de 1914 a 1923. Elle examine le genocide armenien perpetre au cours de la premiere guerre mondiale et les multiples repercussions qu'il engendra. Alors qu'il venait a peine de prendre fin, des evenements a caracteres revolutionnaires disloquerent l'empire russe provoquant la creation d'etats independants. Ce fut dans ce contexte qu'une ephemere republique armenienne vit le jour en 1918 cet etat disparut en 1920 sous le feu conjugue de l'axe moscou-ankara, des guerres avec se; voisins transcaucasiens et de l'inertie des puissances de l'entente. Apres la grande guerre les puissances alliees se desinteresserent progressivement de la question armenienne et retardant la conclusion d'un traite de paix avec la turquie. Chaque puissance alliee avait donc suivi sa propre politique en asie mineure. Juqu'a son abandon a lausanne, le probleme armenien fut rythme par les faits d'armes et non par les negociations interalliees qui n'ont fait que sanctionner diplomatiquement la realite militaire. Apres son enterrement en 1923. La question armenienne laissa la place a la cause armenienne.


  • Résumé

    Based on documents issued from the french records, the main purpose of this ph. D. Deals with the ultimate stage of the armenian issue from 1914 to 1923. This ph. D. Examines the armenian genocide which was perpetrated over the world war i as well as the numerous repercussions generated by it. When this genocide nearly come over, revolutionary events dismembered the russian empire and creating independent states. As a consequence a short-lived armenian republic arised in 1918. This state disappeared in 1920 under the combined fire of the moscow-ankara axis, wars with its transcaucasians neighbours and inertia of the entente's powers. After the great war, allied powers took no further interest in the armenian issue by delaying the conclusion of a peace treaty with turkey. As a consequence, each allied power applied its own policy in asia minor. Until its abandonment in lausanne, the armenian problem has been punctuated by feats of arms and not by interallied negotiations. Consequently, this situation has only diplomatically sanctionned militarian reality. After its funeral in 1923, the armenian issue gave birth to the armenian cause.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol., 666 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 585 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.