Etude par sonde atomique tomographique et simulation monte carlo de la mise en ordre et de la separation de phase dans des superalliages modeles ni-cr-al

par CRISTELLE SCHMUCK PAREIGE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Didier Blavette.

Soutenue en 1997

à Rouen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La formation de precipites de type ni#3al a partir d'une solution solide nicral, fait intervenir les processus de mise en ordre et de separation de phases. Ces processus peuvent etre simultanes ou non, continus ou de type germination et croissance. Nous avons etudie les chemins de transformations dans des alliages nicral, a l'echelle atomique et dans l'espace reel 3d, par sonde atomique tomographique et par simulation monte carlo. La methode monte carlo utilisee est basee sur la modelisation du mecanisme de diffusion lacunaire. L'etude experimentale d'un alliage faiblement sursature a montre qu'un regime de germination et croissance intervient. Dans le cadre de la theorie de coalescence de lsw, l'aluminium peut etre considere comme le seul solute qui controle la cinetique de coalescence. L'energie interfaciale des precipites ' est voisine de celle mesuree dans les alliages binaires nial. Apres parametrisation du modele de simulation utilise, la confrontation des resultats simules aux resultats experimentaux a montre que la methode monte carlo decrit de maniere quantitative les cinetiques. L'etude des tout premiers stades de transformations dans des alliages de differentes sursaturations a revele que les precipites ' se forment a partir de petites zones ordonnees enrichies en aluminium qui presentent la meme concentration en chrome que leur environnement. Avant la formation de ces zones, un ordre a courte distance de type ni#3cr et des fluctuations d'ordre a grande distance l1#2 se developpent. La taille et la densite de ces fluctuations d'ordre a grande distance l1#2 sont d'autant plus importantes que la concentration nominale en aluminium est elevee et/ou que la concentration nominale en chrome est faible. Lorsque la sursaturation de l'alliage augmente, on tend vers un ordre a grande distance l1#2 envahissant l'espace, caracterise par une forte densite de parois d'antiphases.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 171 P.
  • Annexes : 120 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 97/ROUE/S073
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.