Etude de toxines peptidiques du venin de la mygale Scodra griseipes

par Laure Marvin

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Catherine Lange.

Soutenue en 1997

à Rouen .


  • Résumé

    Scodra griseipes est une mygalomorphe agressive de la famille des Theraphosidae. L'étude de la neurotoxicité de son venin, réalisée sur des souris blanches, situe celui-ci parmi les venins de mygale les plus toxiques testés chez les mammifères. La séparation des différents constituants du venin a été menée par chromatographie d'exclusion stérique (SE-HPLC) afin d'isoler une fraction présentant des symptômes identiques à ceux provoqués par le venin brut. Cette fraction a ensuite été purifiée par RP-HPLC, qui conduit à 7 nouvelles fractions dont la pureté a été contrôlée par électrophorèse capillaire (CZE). La réincorporation de ces fractions dans des bicouches lipidiques planes a permis de mettre en évidence une activité ionophore pour 6 d'entre elles. Leur masses moléculaires ont été déterminées par spectrométrie de masse en mode ionisation électrospray (ESI-MS). Les masses mises en évidence sont comprises entre 3775 et 4547 Da. Des études plus approfondies d'une fraction issue de la RP-HPLC, la toxine SGTx1, pure à 95%, ont montré une activité ionophore avec dépendance au voltage mais aucune activité antibactérienne. L'analyse par ESI-MS a permis de déterminer : 1) sa masse : 3775 Da ; 2) présence de 5 sites basiques ; 3) 62 protons échangeables ; 4) 2 fragments : Thr et Phe. La détermination de la séquence primaire s'est effectuée par dégradation d'Edman et a conduit à un peptide de 34 acides aminés dont 6 cystéines : TCRYLFGGCKTTADCCKHLACRSDGKYCAWDGTF. L'analogie des séquences primaires de SGTx1 avec les toxines du venin de deux mygales Grammostola spatulata (HaTx2, HaTx1, omégaGsTxSIA) et de Brachypelma smithii (TxP5) est frappante et montre jusqu'à 80% d'analogie. Les données obtenues ouvrent des perspectives en ce qui concerne la structure secondaire de SGTx1. En effet, une ébauche de celle-ci a été débutée grâce au dichroïsme circulaire (DC), à la RMN et aux calculs prédictionnels de structure (programme PHD) ; ces résultats montrent la présence d'hélice α avec une dominance de feuillet β.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 209 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 97/ROUE/S016
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 97/ROUE/S016
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.