George Besson, critique d'art et collectionneur (1882-1971)

par Chantal Duverget

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Jean-Marc Poinsot.

Soutenue en 1997

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Cette thèse étudie l'itinéraire de Georges-Francois-Noël (dit George) Besson, né à Saint-Claude (Jura) le 25 décembre 1882, mort à Paris le 20 juin 1971. Il s'agit d'abord de retracer son parcours idéologique. Membre du parti socialiste S. F. I. O. Depuis 1912, il connut Francis Jourdain, Marcel Sembat et Marcel Cachin et adhéra au Parti communiste lors du Front populaire. Ensuite, son évolution professionnelle fut multiple. Fils d'un fabricant de pipes, il vint à Paris en 1905 pour commercialiser les produits d'une coopérative ouvrière. Photographe de talent, il fut aussi éditeur. Il fonda la revue les Cahiers d'aujourd'hui qui parut de 1912 à 1924. Il travailla comme directeur artistique des éditions Crès de 1925 a 1932, puis des éditions Braun et Cie de 1932 a 1957. Il devint encore un critique d'art reconnu. Durant l'entre-deux-guerres, il écrivit dans Commune, Ce soir et l'Humanité. De 1949 a 1969, il fut le chroniqueur artistique de l'hebdomadaire les Lettres Françaises, dirige par Aragon. Enfin, il fut collectionneur et acquit des oeuvres de Bonnard, Marquet, Matisse et Signac. Van Dongen et Renoir réalisèrent le portrait de son épouse. George et Adèle Besson firent donation de leur collection à la Direction des musées de France le 27 juin 1963, avec mise en dépôt au musée de Besançon (Doubs) et au musée de Bagnols-sur-Ceze (Gard). La collection fut exposée au Louvre (fin 1964-debut 1965). Le musée de Besançon, spécialement aménagé par Louis Miquel, accueillit la donation en 1970. La collection Besson reflète la vision du monde d'un critique engagé dont la devise fut : < pour l'art, pour le peuple>


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (725 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 234 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR Rennes 1997/39/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.