De la profession au métier d'assistante sociale : à la reconquête d'un sens : approche anthroposociologique du "service social"

par Jean-François Garnier

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Armel Huet.

Soutenue en 1997

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Partant du constat d'un profond malaise chez les assistantes de service social, la thèse montre que ces travailleurs sociaux passent d'un modèle professionnel basé sur une certaine autonomie, des méthodes d'intervention spécifiques, et des valeurs dominantes traduites dans un code de déontologie, à un modèle nouveau, produit d'une rationalisation du social, qui tend à une fonctionnarisation de la fonction. Ce changement de modèle interroge les conceptions du social et de l'intervention sociale, sous-jacentes aux politiques actuelles. Ne sommes nous pas tributaires d'une représentation issue du XIXe siècle, liée à l'industrialisation et porteuse des idéologies attenantes ? Au-delà de ces conceptions conjoncturelles, les mutations profondes que vit notre société nous invitent à envisager les problèmes du lien social, de sa désaffiliation et donc de la réaffiliation sociale dans leur dimension anthropologique ? Aussi, s'appuyant sur la théorie de la médiation, en revenant a la source de la socialité comme dimension rationnelle de l'homme, la thèse propose une nouvelle lecture des "problèmes sociaux". Deux aspects solidaires de la désaffiliation sociale des personnes sont mis en évidence, àa partir de situations idéal-typiques bâties par des assistantes de service sociales : la désaffiliation sociale identitaire et la désaffiliation sociale contributive. Tout en réaffirmant le poids des conditions sociales sur la vie des gens, la thèse déplace le regard sur la singularité de traitement de la précarité et sur les difficultés voire les impossibilités des personnes à assumer l'altérité. Or, les conditions d'exercice de la profession d'assistante sociale accentuent sa fonctionnarisation et la désengagent petit à petit d'un rôle de thérapie sociale. C'est en assumant une entremise sociale renouvelée que l'assistante sociale, en réaffiliant socialement les personnes aux deux pôles de la structure de la personne, retrouvera le "sens" du métier au delà des conditions d'exercice de la profession.

  • Titre traduit

    From the profession to the practice of the social assistant : an anthropo-sociological approach to the "social service". A re-construction of the meaning of the social worker's practice


  • Résumé

    Taking into account sense of deep unrest among social service assistants, the thesis shows that these social workers have gone from one professional model, based on some degree of autonomy, specific methods of intervention and prevailing values giving rise to a deontology code, to a new model, resulting from a rationalization of social work, which tends towards a civil servant status. This change of model questions the conceptions of social work and of social intervention determined by our present strategies. Are we not conditioned by a representation dating back to the nineteenth century, marked by industrialization and its related ideologies? Beyond these history-dependent conceptions, the profound mutations witnessed in our society invite us to consider the problems of the social link, its disaffiliation - and consequently, social re-affiliation - in their anthropological dimension. Therefore, based on the mediation theory and emphasizing sociality as man's rational dimension, the thesis suggests a new reading of the "social problems". On the basis of ideal-typical situations established by social service assistants, two connected aspects of social disaffiliation are brought into light: identity social disaffiliation and contributive social disaffiliation. While reaffirming the impact of social conditions on people's life, the thesis focuses on the singularity of treatment in each case of social precariousness and on the difficulty - sometimes incapacity - of individuals to come to terms with their otherness. However, the working conditions of social workers point to a status which resembles that of a civil servant and progressively estrange it from the role of social therapy. It is by carrying out a renewed social intervention that the social assistant, by socially re-affiliating individuals, at the two poles of the person's structure, will reconstruct the "meaning" of the practice beyond the professional conditions of the job.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (416 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 156 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?