Langue maternelle, psychose et médiation

par Michel Walter

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean Gagnepain.

Soutenue en 1997

à Rennes 2 .


  • Résumé

    A la faveur de l'étude des troubles du langage dans la schizophrénie, l'auteur tente de dépasser la description des symptômes et de leurs mécanismes pour essayer de situer la nature même du trouble fondamental en jeu dans cette psychose. Le travail est divisé en quatre grandes sections. La première, d'ordre méthodologique, précise les enjeux de la recherche clinique en psychiatrie. Elle se fonde sur la méthode du cas unique et de l'observation participante. La seconde partie est consacrée à la notion de langue maternelle, d'abord envisagée sous l'angle historique, puis selon une approche inter-disciplinaire allant de la psychologie génétique à la sociologie. La troisième partie concerne la part psychopathologique de ce travail. Les troubles psychotiques sont explorés selon une déconstruction en quatre plans, en prenant soin de distinguer ce qui relève du symptôme proprement dit et ce qui est de l'ordre de la compensation. L'approche clinique personnelle de l'auteur à propos d'un cas constitue la quatrième partie. L'analyse textuelle informatisée du discours d'un patient schizophrène conclut au caractère prévalent des troubles de l'échange et de la communication. Ces résultats sont cohérents avec les travaux cognitifs les plus récents.

  • Titre traduit

    Mother tongue, psychosis and theory of mediation


  • Résumé

    Through the study of language disorders in schizophrenia, the author aims to go beyond the description of the symptoms and their mecanisms in order to define the type of the specific trouble involved in this psychosis. This work is separated in four sections. The first is a methodological one, and specifies the stakes of clinical research in psychiatry. It lies on the single-case method and on participatory observation. The second part concerns the notion of mother tongue, which is first considered through an historical point of view, and secondly through and interdisciplinary approach ranging from genetic psychology to sociology. The third part is a psychopathological one. Psychotic disorders are considered through a "four-level - dissociation", in order to distinguish what depends on symptoms and what depends on compensation. A clinical and personal approach of a single-case is the matter of the fourth part. Computer-assisted analysis of utterrances of a schizophrenic patient allows to conclude that exchanging and communication troubles are prevalent in schizophrenia. These results are in harmony with the most recent cognitive studies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 p.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : 279 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.