La traduction et son contexte : équivalence, échange, transfert et contact

par Thomas Buckley

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Étienne Galle.

Soutenue en 1997

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La traduction est généralement définie en termes d'équivalence entre deux textes de langue différente ; elle dépend donc de la fidélité et de la compétence du traducteur, qui doit faire de la version plutôt que du thème. Si elle est possible, c'est grâce à l'universalité des choses et malgré l'opacité des concepts qui diffèrent d'un idiome a l'autre. Cependant, certaines langues sont plus puissantes et plus répandues que d'autres, ce qui fait que leurs locuteurs n'ont pas tous le même univers du discours. L'analyse d'un échantillon de textes traduits montre que cette différence n'influe guère sur la traduction littéraire; par contre, elle détermine le nombre, le genre et le choix linguistique des ouvrages qui sont traduits. Si traduction est synonyme de contact, celui-ci semble être interculturel plutôt qu'inter-linguistique. Or il y a deux façons de définir la culture, chacune correspondant à une conception distincte du sens et de la culture. La traduction est prise entre ces deux pôles, ce qui explique l'ambiguïté qui l'entoure.


  • Résumé

    Translation is generally defined in terms of equivalence between two texts in different languages; it therefore depends on the translator's fidelity and competence, and he must translate into his own language, not into the foreign language. If translation is possible, it is because of the universality of things and in spite of the opacity of concepts, which differ from one language to the next. However, some languages are more powerful and more widespread than others, which means that those who speak them do not all have the same universe of discourse. Analysis of a sample of translated texts suggests that this difference hardly influences literary translation; on the other hand, it determines the number, genre, and language choice of the works that are translated. If translation rhymes with contact, the latter appears to be intercultural rather than interlinguistic. There are, however, two ways to define culture, and each one corresponds to a distinct conception of meaning and language. Translation is caught between these two poles, which helps explain the ambiguity surrounding it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (344 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 165 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR Rennes 1997/14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.