Exercice et art du commandement durant la guerre du Péloponnèse

par Jeannine Boëldieu-Trevet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Yvon Garlan.

Soutenue en 1997

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Durant la guerre du Péloponnèse (431-404 av. J. -C. ), les conditions et les modalités du commandement ont été considérablement transformées. Place désormais, selon Thucydide, source principale du travail, sous le triple signe de l'expérience (empeiria), de la connaissance (episteme) et du métier (techne), commander n'apparaît plus seulement comme un acte de courage mais comme un savoir-faire raisonné, ordonne selon des règles générales permettant d'atteindre à la victoire. Des modifications de l'exercice du commandement et des réflexions des généraux athéniens (Phormion, Démosthènes), spartiates Brasidas, Agis, Gylippe, Lysandre) ou syracusains (Hermocrate), peut naître un art du commandement, théorisation de l'expérience acquise au fur et à mesure du développement des opérations. Sans ignorer les aspects institutionnels, militaires et religieux du commandement, le travail, au travers de l'étude des conduites, des comportements et des représentations sociales, s'attache avant tout à montrer comment se crée une image du "bien commander". A partir surtout de l'expédition de Sicile (415-413 av. J. -C. ), l'autorité des généraux procède autant, sinon davantage, de leurs qualités militaires et personnelles que de leurs positions institutionnelles et de leurs qualités civiques. La dissociation progressive entre pouvoir politique et pouvoir militaire altère et détruit l'équilibre fragile qui fut celui de la cité au Ve siècle tout en étant à l'origine d'une nouvelle façon de conduire les armées et de concevoir les rapports au pouvoir qui n'atteint sa plénitude qu'au IVe siècle

  • Titre traduit

    Practice and art of generalship during the Peloponnesian war


  • Résumé

    During the Peloponnesian war (431-404 B. C. ), the conditions and modes of generalship were dramatically transformed. According to Thucydides, generalship now depended on experience (empeiria), knowledge (episteme) and expertise (techne). It was no longer an act of bravery but rather a well thought-out skill following general rules that enabled victory to be achieved. With changes in the practice of generalship and with the theorizing of Athenian, Spartan and Syracusan generals a new skill in generalship was born. Experience was gradually acquired and theorized during military operations. The analysis of somme paradigmatic figures (Brasidas, Phormio, Lysander) shows the emergence of a new image of good generalship and a new social representation of what a good general should be. This meant a new way of leading armies and a reconsideration of balance of power between generals and civilians in the city-state

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Presses universitaires de Franche-Comté à Besançon

Commander dans le monde grec au Ve siècle avant notre ère


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (492 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 585 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Presses universitaires de Franche-Comté à Besançon

Informations

  • Sous le titre : Commander dans le monde grec au Ve siècle avant notre ère
  • Dans la collection : Institut des sciences et techniques de l'Antiquité , 1625-0443
  • Détails : 1 vol. (294 p.)
  • ISBN : 978-2-84867-188-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [277]-279. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?