Recepteur aux igf de type 1 et recepteur a l'insuline chez le turbot (scophthalmus maximus) : clonage des adnc et caracterisation des arnm

par GISELE ELIES

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de JEAN JOLY.

Soutenue en 1997

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les igf, leurs recepteurs et leurs proteines de liaison constituent une famille moleculaire qui joue un role essentiel dans la regulation de la croissance et du developpement. Nous nous sommes interesses a la caracterisation moleculaire du recepteur aux igf de type 1 et du recepteur a l'insuline chez le turbot (scophthalmus maximus), un poisson teleosteen. Suite a la construction et au criblage d'une banque d'adnc de larves de turbot, nous avons procede au clonage de deux adnc correspondant aux recepteurs aux igf de type 1 (smigf-1r) et a l'insuline (sminsr). L'adnc smigf-1r code pour la totalite du preprorecepteur ainsi que pour environ 2,5 kb de sequences non traduites. Dans ces deux regions non traduites, de courtes zones regulatrices similaires a celles decrites chez les mammiferes sont presentes. L'adnc sminsr code pour une petite de la sous-unite et pour l'ensemble de la sous-unite du precurseur du recepteur a l'insuline. Les regions codantes des deux recepteurs sont organisees en domaines dont la taille et les caracteristiques sont semblables a celles des autres recepteurs de la famille igf-1r/insr. Les deux recepteurs presentent de forts pourcentages d'identite avec les recepteurs mammaliens, en particulier dans le domaine catalytique. Quelques differences qui pourraient avoir une importance fonctionnelle sont cependant observees. Par rt-pcr, les arnm correspondant aux deux recepteurs sont detectes dans tous les tissus examines. Contrairement aux arnm sminsr, les messagers smigf-1r subissent une regulation ontogenique de leur etat de polyadenylation. Par northern blot, un arnm unique smigf-1r de 13 kb a ete visualise. Par hybridation in situ, nous avons montre, chez de jeunes larves, une expression forte et ubiquitaire de l'arnm smigf-1r alors que l'expression des arnm sminsr est essentiellement concentree dans le systeme nerveux. Les deux transcrits semblent par contre peu exprimes dans les tissus adultes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 165 P.
  • Annexes : 302 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1997/157
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.