Influence de porphyromonas gingivalis sur l'expression de la mmp-9 par les cellules du parodonte superficiel

par PHILIPPE FRAVALO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de MARTINE BONNAURE MALLET.

Soutenue en 1997

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les metalloproteinases matricielles (mmps) sont des enzymes impliquees dans les remaniements physiologiques ou pathologiques de la matrice extra-cellulaire. Dans les maladies parodontales, pathologies inflammatoires d'etiologie multifactorielles et polymicrobiennes, l'origine enzymatique de la destruction des tissus de soutien de la dent est controversee. L'environnement microbien, en particulier la presence de porphyromonas gingivalis fournit des proteases et des collagenases. Des preuves indirectes suggerent que la destruction est due aux mmps, collagenases d'origine eucaryote. Le but de cette etude est d'evaluer l'influence de la presence de ce germe sur la synthese de la mmp-9 collagenase de type iv par des cellules eucaryotes en culture. Porphyromonas gingivalis intervient sur les cellules epitheliales gingivales humaines ou sur les polymorphonucleaires a deux niveaux. Le germe se montre capable d'activer une partie de l'enzyme secretee par ces cellules. Un second mecanisme entraine une inhibition de la secretion de la mmp-9 par les deux types cellulaires etudies. Le phenomene est post-transcriptionnel et pre-secretionnel ce qui laisse penser qu'une regulation de la traduction peut etre en cause. Cette etude confirme l'activation possible des mmps par les enzymes de porphyromonas gingivalis et montre surtout par l'inhibition de la synthese de la mmp-9 que le germe est susceptible de perturber l'homeostasie tissulaire garante de la sante parodontale.

  • Titre traduit

    Porphyromonas gingivalis influence on mmp-9 expression by superficial periodontium cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 136 P.
  • Annexes : 224 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1997/146
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.