Transfert du gene pch1 de resistance au pietin verse chez le ble dur triticum turgidum l

par VALERIE HUGUET ROBERT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Gérard Doussinault.

Soutenue en 1997

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le gene pch1 de resistance au pietin verse (pseudocercosporella herpotrichoides fron deighton) porte par le chromosome 7d d'aegilops ventricosa (2n = 28, ddmm) a ete introduit dans le ble afin d'augmenter le niveau de resistance du ble tendre (triticum aestivum l. , 2n = 42, aabbdd). Cependant, ce gene n'apporte pas une resistance totale et aucune autre source de resistance exploitable n'a ete decelee au sein des especes sauvages. Nous avons donc envisage d'ameliorer le niveau de resistance au pietin verse des varietes actuelles de ble tendre en augmentant le nombre de copies du gene pch1 dans son genome via le ble dur. Ce travail de these avait donc pour objectif d'introgresser le gene pch1 dans les genomes a et/ou b du ble dur (triticum turgidum l, 2n = 28, aabb) probablement au niveau des chromosomes du groupe d'homologie 7 (l'etape suivante consistant a croiser ces bles durs resistants avec le ble tendre). Dans un premier temps, le travail a consiste a selectionner des bles durs resistants au pietin verse possedant 28 chromosomes et presentant une meiose normale (i. E. 14 bivalents). Pour ce faire, deux types de croisements ont ete envisages, l'un exploitant la resistance introduite dans le ble tendre et provenant de la lignee d'ae. Ventricosa n10 courtot 7dr x creso ph et celle provenant de la lignee n11 ae. Ventricosa n11 x creso ph. Dans les deux cas, nous avons utilise la mutation ph1 afin d'induire des recombinaisons homeologues entre le 7d d'ae. Ventricosa ou du ble tendre et le chromosome 7a et/ou 7b du ble dur. Ainsi de nombreuses associations chromosomiques ont pu etre observees a la meiose au cours des differentes generations de retrocroisement. Lorsque des bles durs resistants a 28 chromosomes ont ete obtenus, ceux-ci ont ete croises par le ble dur creso afin de stabiliser les recombinaisons. Alors qu'aucun recombinant de ble dur n'a pu etre produit a partir du croisement courtot 7dr x creso ph, 3 plantes resistantes a 28 chromosomes presentant 14 bivalents en meiose ont ete selectionnees a partir d'une meme plante mere, pour le second croisement. Dans un second temps, nous avons entrepris de caracteriser sur le plan chromosomique, le gene pch1 introgresse probablement sur le chromosome 7a et/ou 7b du ble dur. La recherche de marqueurs moleculaires de type rapd et l'application de la rda n'ont pas permis de marquer le gene de resistance au pietin verse. L'analyse biochimique consistant a etudier les zymogrammes de l'endopeptidase-1 effectuee sur les individus issus du premier croisement n'a fait que confirmer leur sensibilite. Quant a l'approche moleculaire (utilisation des sondes rflp et des microsatellites specifiques du groupe d'homeologie 7), elle confirme l'existence de transfert(s) mais ne permet pas de localiser l'introgression sur le chromosome 7a ou 7b.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 168 P.
  • Annexes : 380 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1997/178
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.