La secretion pancreatique exocrine basale et postprandiale chez le veau. Implication de la cholecystokinine, de la gastrine et de leurs recepteurs

par GWENOLA CORNOU LE DREAN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Paul Guilloteau.

Soutenue en 1997

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail avait pour but d'etudier chez le veau 1) l'adaptation nutritionnelle du pancreas sur 24 h et en reponse au repas lors de changements de la nature des proteines alimentaires (legumineuses vs lait) et du statut physiologique (ruminant vs preruminant) 2) l'implication des recepteurs pancreatiques cck-a (cck = cholecystokinine) et cck-b/gastrine lors de stimulations exogenes (agonistes) et endogenes (repas) de la secretion pancreatique. Les capacites de synthese et de secretion journaliere ne sont pas modifiees par la nature des proteines alimentaires, mais augmentent avec le sevrage. Chez le preruminant recevant un lait de remplacement (aliment lait, proteines apportees par de la poudre de lait ecreme), la secretion pancreatique (suc, proteines et enzymes) augmente 30-45 min avant le repas jusqu'a 15 min apres, chute fortement les 30 min qui suivent et retourne au niveau basal 2 a 4 h apres le repas. Les concentrations de proteines et de trypsine augmentent immediatement apres le repas et restent superieures au niveau basal pendant 4 h. Le remplacement de la poudre de lait ecreme par un concentre de soja (aliment soja) augmente le debit de suc, le debit et la concentration de proteines et de trypsine au cours des 7 h postprandiales. Chez le ruminant, le repas n'influence pas la reponse pancreatique. L'ensemble des resultats concernant la synthese et la secretion pancreatiques s'accordent avec les modifications des taux plasmatiques des peptides regulateurs digestifs mesures simultanement. Chez le preruminant, les recepteurs pancreatiques cck-a et cck-b/gastrine sont fonctionnels car ils medient les effets exogenes de leurs agonistes. Ils n'interviennent pas dans la regulation de la secretion basale. Les recepteurs cck-a, mais pas les cck-b/gastrine sont impliques dans la reponse prandiale. Le conditionnement des veaux (heure du repas) et l'appetence du regime (aliment soja) influencent la reponse preprandiale. Les recepteurs cck-a medieraient cette information, probablement par voie nerveuse. En conclusion, le sevrage augmente les capacites de synthese et de secretion du pancreas tandis que la nature des proteines alimentaires modifie la reponse au repas. La cck et la gastrine semblent impliquees dans ces adaptations mais au niveau pancreatique, seuls les recepteurs cck-a medieraient leurs actions.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 P.
  • Annexes : 281 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1997/89
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.