Modelisation de contradictions par extension de la theorie de l'evidence

par PATRICK JAOUEN

Thèse de doctorat en Mathématiques et applications

Sous la direction de Philippe Besnard.

Soutenue en 1997

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La premiere partie de cette these est consacree a l'extension de la theorie de l'evidence pour le traitement de donnees contradictoires. Cette evolution qui conserve les principes de la theorie, en particulier la regle de dempster, est construite sur la definition d'une structure evidentielle fondee sur une algebre minimale. L'incoherence est traitee en externe sous la forme d'une negation. Il en resulte que pour les combinaisons de credibilites affectant une masse non nulle a une contradiction, l'existence et la nature du conflit sont identifies. La seconde partie examine l'impact de l'extension sur la theorie standard. En particulier, un certain nombre des solutions avancees par shafer pour couvrir des phenomenes d'incoherence ne correspondent pas a l'esprit de la theorie alors qu'ils s'integrent naturellement a notre modele etendu. De plus les decompositions des fonctions a support separable sont extremement claires. Enfin l'affinement et l'agregation des structures evidentielles conservent pour l'essentiel les proprietes de la theorie standard. Les modalites de changement de referentiel de donnees inconsistantes sont egalement integrees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 171 P.
  • Annexes : 35 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1997/76
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.