Le reseau trophique benthique en baie du mont saint michel : integration de la matiere organique d'origine halophyle a la communaute a macoma balthica

par TARIK MEZIANE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Christian Retière.

Soutenue en 1997

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le fonctionnement, tant dynamique que trophique, du peuplement macrozoobenthique de l'estran du vivier-sur-mer (baie du mont-saint-michel), soumis a des apports de matiere organique en provenance des marais sales adjacents, a ete aborde par differentes methodes. Au sein de ce peuplement se referant a la communaute boreo-atlantique a macoma balthica, se distinguent trois facies le long d'un gradient cote-large. En haut estran, la structuration du peuplement semble etre affectee par les interactions intra- et interspecifiques des populations dominantes. La methode des marqueurs lipidiques a montre, en plus des diatomees et des bacteries, que la matiere organique d'origine halophytique, participe au complexe de la matiere organique des sediments de surface. Sa repartition sur l'estran semble etre affectee par l'hydrodynamisme et les installations mytilicoles. Les compositions lipidiques des principales especes deposivore et suspensivore de la communaute a m. Balthica revelent que ces dernieres ingerent et assimilent la matiere organique halophytique mais aussi les bacteries benthiques et les diatomees. Les niveaux d'utilisation des differentes ressources identifiees precedemment par l'une des especes dominantes du macrozoobenthos, nereis diversicolor, ont ete mesurees a partir de la methode qui combine l'analyse compartimentale de la radioactivite incorporee dans la ressource et la modelisation de son transfert au sein des compartiments. Les diatomees sont plus efficacement absorbees (33%) que les bacteries (18%), ou les detritus frais d'une plante halophyte : spartina anglica (6%). Cette faible efficacite d'absorption est neanmoins suffisante pour induire, en condition experimentale, une croissance significative de juveniles nereis diversicolor alimentes a partir de detritus frais de cette plante. Une estimation de l'apport en carbone allochtone dans le systeme a ete realisee a partir de deux modeles a compartiments representant les transferts de cet element au sein du reseau trophique benthique respectivement en haut et bas estran. Le carbone allochtone compte entre 46,4% et 73,1% du carbone entrant dans le reseau. Par ailleurs, les resultats des modeles ont revele que la macrofaune endogee intervient tres peu dans le transfert de carbone detritique contrairement aux bacteries et a la meiofaune.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 P.
  • Annexes : 230 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque de la Station Marine d'Arcachon.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH MEZ 214
  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1997/38
  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Linné.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 579:504.42 MEZ
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.