Étude des capacités de défense antivirale du testicule

par Nathalie Dejucq-Rainsford

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Bernard Jégou.

Soutenue en 1997

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le sperme est bien connu pour etre l'un des vecteurs de nombreuses maladies sexuellement transmissibles telles que le sida et l'hepatite b. Dans ce contexte nous nous sommes poses la question de savoir si le testicule est dote d'un systeme de defense permettant de reagir a une attaque virale. Pour cela, nous avons, dans un premier temps, recherche la presence d'interferons (ifn) au niveau de differentes categories de cellules testiculaires isolees. Dans un deuxieme temps, nous avons recherche les cellules cibles testiculaires des ifn afin d'apprehender la question de l'action antivirale de ces proteines. 1. Nos resultats montrent qu'au sein des tubules seminiferes, ce sont les cellules somatiques qui produisent les plus fortes concentrations d'ifn de type i en reponse a une infection par le virus de sendai. Les cellules germinales expriment constitutivement de faibles concentrations d'ifn de type i. 2. Au niveau du tissu interstitiel, les macrophages testiculaires, et plus particulierement les cellules de leydig, developpent, apres exposition au virus de sendai, une forte activite anti-virale. Les spermatogonies, cellules souches de la spermatogenese, ne produisent, quant-a elles, que de faibles concentrations d'ifn de type i en reponse a la stimulation virale. 3. La recherche des trois proteines anti-virales induites par les ifn -2'5' a synthetase, pkr et mx- nous a permis d'obtenir la premiere cartographie d'expression de ces proteines dans le tubule seminifere. Les cellules germinales meiotiques et post-meiotiques sont depourvues des trois proteines induites par les ifn precedemment citees. Apres stimulation par l'ifn , les cellules somatiques produisent de fortes concentrations de 2'5'a synthetase, pkr et mx, et ces concentrations sont encore augmentees lorsque les cellules sont exposees au virus de sendai. Deux informations majeures emergent de cette etude. Tout d'abord, l'organisation du systeme potentiel de defense anti-virale dans les tubules seminiferes est superposable a l'organisation de la barriere hemato-testiculaire. Il s'avere en effet que les cellules germinales sont completement dependantes des cellules somatiques presentes dans le tissu interstitiel et dans les tubules seminiferes. Par ailleurs, les cellules de leydig, productrice de testosterone, exprimant de fortes concentrations d'ifn en reponse a l'exposition au virus de sendai, nous emettons l'hypothese d'un role protecteur des ifn ainsi secretes sur la fonction paracrine et endocrine de ces cellules


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 20 VOL., 206 P.
  • Annexes : 457 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1997/9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.