Effet antitumoral d'une carence en polyamines et ses consequences sur le systeme de defense de l'organisme cancereux

par LAURA CHAMAILLARD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de JACQUES-PHILIPPE MOULINOUX.

Soutenue en 1997

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'apport en polyamines d'origine exogene, via l'alimentation et la microflore intestinale, est essentiel au maintien de la proliferation tumorale. L'inhibition du metabolisme des polyamines ne permet un effet anti-tumoral significatif que lorsque celle-ci est associee a un aliment a faible teneur en polyamines et a une antibiotherapie intestinale. Cependant, la carence en polyamines d'origine exogene (aliment pauvre en polyamines et antibiotiques) est suffisante pour obtenir in vivo jusqu'a 50 % d'inhibition de la croissance tumorale et une augmentation de 20 % de la survie des animaux traites. Contrairement a ce qui est observe en cas d'inhibition du metabolisme intracellulaire des polyamines, la carence en polyamines d'origine exogene n'affecte pas les taux de polyamines dans la tumeur. Comment expliquer l'effet anti-tumoral observe ? la presence d'une tumeur s'accompagne d'une splenomegalie et de desordres immunologiques spleniques importants : diminution du nombre de lymphocytes t, effondrement de la production spontanee d'il2 et de l'activite cytotoxique des cellules nk. Non seulement la carence en polyamines d'origine exogene normalise le poids de la rate, mais de plus accroit a la fois la production d'il2 et l'activite cytotoxique nk. En cas de cancer, les polyamines d'origine exogene joueraient ainsi un role decisif au niveau splenique, de meme que dans les desordres immunologiques constates au niveau de l'organisme. Les polyamines d'origine exogene seraient des facteurs immunosuppresseurs en cas de cancer. Nous montrons que les effets d'une carence en polyamines sur le systeme immunitaire sont d'un interet majeur en therapeutique anti-cancereuse. Ce traitement permet en effet de potentialiser l'efficacite anti-tumorale de la cyclophosphamide, une drogue utilisee en chimiotherapie conventionnelle, mais potentialise egalement son activite immunomodulatrice. La carence de l'organisme en polyamines associee a de faibles doses de cyclophosphamide permet ainsi une inhibition de 95 % de la croissance tumorale, inhibe la dissemination metastatique, et accroit de 55 % la survie des animaux. Cet effet anti-tumoral s'accompagne d'une stimulation de l'activite des macrophages (phagocytose et production de no, tnf et pge2). La cyclophosphamide, immunomodulateur ayant pour cible principale les populations suppressives, a souvent ete associee a l'immunotherapie. L'effet synergique obtenu lors de l'association carence en polyamines et faibles doses de cyclophosphamide permet d'envisager que la carence en polyamines puisse potentialiser l'immunotherapie a visee anti-cancereuse.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 238 P.
  • Annexes : 359 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1997/20
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.