Etude de certains aspects du développement de projections corticofuges par la technique de neurotransplantation

par Cyril Garnier

Thèse de doctorat en Neurophysiologie

Sous la direction de Michel Roger.

Soutenue en 1997

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La neurotransplantation est utilisee dans les etudes consacrees au developpement du neocortex. Deux concepts concernant la differenciation des aires corticales s'opposent. Le modele de la protocarte insiste sur le role des facteurs ontogenetiques. A l'inverse, le modele du protocortex attribue une influence preponderante aux facteurs epigenetiques, les neurones de differentes aires corticales etant interchangeables. Barbe et levitt (1992, 1995) ayant montre que les neurones de l'allo- et de l'isocortex ne sont pas interchangeables, nous avons essaye de determiner si le principe d'interchangeabilite s'applique entre differentes regions de l'isocortex ou au sein d'une meme aire isocorticale. Il semble que la distribution des efferences de neurones neocorticaux est le resultat d'une synergie d'action entre des facteurs intrinseques correspondant a une specification regionale precoce et des facteurs extrinseques. Dans cet ouvrage, sont exposes des resultats preliminaires tentant d'expliquer le caractere hybride des projections developpees par des transplants heterotopiques. La premiere etude vise a mettre en evidence une migration des cellules du cortex de l'hote vers le transplant. Les resultats indiquent que l'interface hote/transplant autorise des migrations cellulaires. Mais le faible nombre de cellules hotes dans le transplant ne peut rendre compte de la totalite du marquage hybride. La deuxieme etude porte sur l'influence de l'age embryonnaire des cellules transplantees sur le developpement des connexions efferentes des transplants places en position heterotopique. Nous avons preleve des portions de cortex occipital de differents ages embryonnaires auxquels toutes les cellules sont premitotiques (e12) ou postmitotiques (e19). Les resultats semblent indiquer que le developpement des efferences des cellules transplantees soit systematiquement influence par des facteurs intrinseques et extrinseques quel que soit le stade de developpement des cellules greffees

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 129 f
  • Annexes : 107 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 97/POIT/2259
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.