Etude expérimentale des sources aéroacoustiques dans les orifices à faible nombre de Mach - application aux bouches de ventilation

par Gérard Kotingan

Thèse de doctorat en Acoustique et dynamique des écoulements instationnaires

Sous la direction de JEAN LAURENT PEUBE.

Soutenue en 1997

à Poitiers ESIP .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette these associee aux objectifs industriels lies a la reduction de bruit des bouches de ventilation, contribue a l'etude experimentale des sources aeroacoustiques dans les orifices de geometrie fixe a faible nombre de mach. La meconnaissance des echelles de production de bruit a faible nombre de mach dans le domaine de la ventilation et surtout dans ces orifices de geometrie, rend assez complexe la comprehension des mecanismes de generation de bruit. Les orifices geometriques places en amont du reseau aeraulique creent une perte de charge singuliere. Cette perte de charge a son tour engendre une emission acoustique le plus souvent a large bande de frequence. La reduction du rayonnement acoustique emis, passe avant tout par la prise en compte des phenomenes aeroacoustiques lors de l'elaboration de formes geometriques silencieuses. Cette demarche experimentale aboutit a deux formes d'orifices de geometrie extremes le convergent et le divergent qui sont respectivement la moins bruyante et la plus bruyante. Ce travail a permis une caracterisation aerodynamique (champ de vitesse moyenne et intensite turbulente) au moyen d'une sonde anemometrique a fil chaud double a la sortie des cols des singularites representant ces deux configurations geometriques. On a mis en evidence l'importance des volumes des zones decollees au voisinage des cols des singularites des deux configurations. On a complete la caracterisation de ce champ par une autre etude interne aux singularites. Cette derniere donne la modification des champs de vitesse et de fluctuations turbulentes suivant les plans inclines et les parois laterales des deux configurations. Ces explorations montrent l'importance des fluctuations dans les regions parietales. La contribution au bruit rayonne par les fluctuations turbulentes de pression en paroi a ete mise en evidence au moyen des correlations spatio-temporelle. Ce travail a permis de montrer que l'emission aeroacoustique dans le cas du convergent vient de la turbulence libre, tandis que le bruit rayonne provient des fluctuations turbulentes de pression en paroi pour le divergent

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 224, [21] p
  • Notes : CONFIDENTIEL JUSQU'EN 1998
  • Annexes : 68 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 97/POIT/2253
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.