Etude pluridisciplinaire de deux aquifères du piémont pyrénéen (Béarn)

par Stéphanie Klarica

Thèse de doctorat en Géophysique

Sous la direction de Hervé Perroud.

Soutenue en 1997

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le principal objectif de cette thèse est de comparer entre elles des méthodes issues de la géologie et de valider une étude pluridisciplinaire sur deux aquifères du piémont pyrénéen. Cette approche est constituée de mesures en géophysique, en géologie structurale, en télédétection, en hydrodynamique et en hydrochimie, avec un intérêt particulier pour la prospection sismique haute résolution. La nappe des sables sous-molassiques de Bordes présente une forte vulnérabilité dans cette zone ou l'activité agricole et industrielle est intense. La géométrie du réservoir étant méconnue, nous avons mené une campagne géophysique, regroupant une prospection sismique réfraction, réflexion et électrique. De plus, nous analysons une image radar. Les données acquises restant modestes, nous ne pouvons proposer de modèle cohérent qui décrive la géométrie de cet aquifère. Le massif du Jaout constitue un aquifère karstique important d'une superficie de 40 km2. L'analyse du réseau fissural à différentes échelles d'observation (télédétection et mesures de terrain), associée à une étude microtectonique permet de mettre en évidence la causalité entre tectonique et karstification sur le massif du Jaout. Le caractère étrange des sources de l'Oasis émergeant au milieu de la vallée a fait l'objet d'une prospection géophysique (sismique et électrique) qui permet de confirmer l'hypothèse d'un verrou glaciaire. Nous étudions par la suite la réponse de cet aquifère à des impulsions extérieures liées à son environnement. Les traçages artificiels menés nous permettent de décrire son comportement hydrodynamique, les analyses d'eau effectuées aux différentes sources nous renseignent sur son comportement hydro-chimique. Nous proposons finalement un schéma délimitant l'impluvium minimum de chaque unité de drainage. En conclusion, le point est fait sur la complémentarité des différentes méthodes utilisées et sur la nécessite d'une approche pluridisciplinaire en hydrogéologie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (263 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 259-263

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : KLA
  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : USG 11486
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T PAUU 1997 KLA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.