Les apports atmosphériques particulaires en Arles : relation avec la sulfatation des matériaux

par Fabienne Bannery

Thèse de doctorat en Chimie de la pollution atmosphérique

Sous la direction de Roger Lefèvre.


  • Résumé

    A partir de la composition des croutes noires sulfatees prelevees sur le portail de l'eglise primatiale saint-trophime d'arles et de la caracterisation de l'atmosphere de la ville, l'objectif de cette these etait de definir d'une part, les conditions atmospheriques susceptibles de favoriser la formation de ces croutes et d'autre part, de discuter le role possible des particules atmospheriques dans la genese de ces dernieres. Il ressort de l'etude atmospherique que : s gazeux est principalement d'origine locale s, ca et le carbone-suie (cs) sont les elements de la fraction particulaire dont les concentrations moyennes sont les plus elevees. Des apports en s particulaire provenant du secteur industriel de fos-berre (au se d'arles) ont pu etre mis en evidence. Ca, essentiellement d'origine locale, est principalement present dans la fraction des grosses particules sous forme de calcite et/ou de gypse. L'abondance relative des particules gypseuses est plus importante la nuit que le jour et l'hiver que l'ete. L'origine la plus probable de ces particules qui est la transformation de particules de calcite par reaction avec des sulfates, est favorisee par de fortes humidites relatives. Cs, essentiellement d'origine automobile, se presente sous forme de microsuies qui sont les particules les plus abondantes (en nombre) observees dans l'atmosphere d'arles. Il semblerait qu'en arles, la formation des croutes noires sulfatees sur les substrats poreux soit plus favorisee la nuit que le jour et l'hiver que l'ete et que sur les substrats compacts, elle le soit plus le jour, en ete et par vent de se. L'analyse de differentes croutes noires sulfatees a revele la presence de microsuies qui a notre connaissance n'ont encore jamais ete mises en evidence dans des croutes. Leurs proprietes et leur tres grand nombre pourraient leur attribuer un role dans la coloration noire et dans la formation des croutes au moins aussi important que celui des cendres volantes, voire superieur.

  • Titre traduit

    Airborne particulate matter in Arles : relation with the material sulfatation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 208-222

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.