Effets sur la mécanique ventilatoire et les voies aériennes supérieures des variations de la gravité terrestre et d'une méthode de ventilation en pression positive continue utilisée en protection contre les effets des accélérations +Gz

par Maurice Beaumont

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Alain Harf.


  • Résumé

    Le but de ce travail etait de montrer les effets d'une contrepression thoracique (ct) et abdominale (ca) sur les perturbations de la mecanique ventilatoire et de l'activite des muscles respiratoires liees a une methode de ventilation en pression positive (ppb) utilisee en protection contre les effets hemodynamiques des accelerations +gz. Une etude prealable realisee au banc dans des conditions statiques et dynamiques montre que le systeme generateur de pression utilise impose un travail inspiratoire additionnel, fonction du niveau de ppb ou de debit instantane. Les deux autres experimentations montrent que le volume pulmonaire n'augmente pas quand tcp et acp sont associees a la ppb et que les effets hemodynamiques et respiratoires observes sous 40 hpa de ppb (hyperventilation, expansion pulmonaire, activite musculaire expiratoire importante, abolition de l'activite diaphragmatique et tachycardie) sont limites efficacement par l'utilisation de ct et ca, qui exercent des effets additifs. A ces effets, s'ajoutent les consequences hemodynamiques de la ppb associee a ct et ca : la pression arterielle augmente avec le niveau de ppb, ce qui complete la protection contre les effets physiologiques des accelerations apportee par le pantalon anti-g. Enfin, les effets sur les voies aeriennes superieures (vas) des variations de la gravite terrestre observees au cours de vols paraboliques ont ete analyses par une methode de reflexion acoustique. Le diametre des vas augmente avec le niveau de gravite en position assise, sauf au niveau larynge. Ces variations sont en rapport avec une augmentation de la capacite residuelle fonctionnelle et avec une diminution du volume sanguin lingual. En position couchee, la surface laryngee diminue avec l'augmentation de la gravite, non pas en raison d'une variation des volumes pulmonaires mais plutot en raison d'un effet mecanique direct de la gravite.

  • Titre traduit

    Effects on lung mechanics and on upper airway of variations in gravity and of continuous positive pressure breathing used for protection against +gz accelerations effects


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (356 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : 180 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.