Régulation de la prolifération cellulaire après exposition de cellules mésothéliales pleurales de rat à des agents génotoxiques : implication dans les mécanismes d'oncogénèse par l'amiante

par Valérie Levresse

Thèse de doctorat en Toxicologie fondamentale et appliquée

Sous la direction de Marie-Claude Jaurand.


  • Résumé

    Si la toxicite et le potentiel cancerigene des fibres d'amiante ont ete suggeres par de nombreuses etudes in vivo et in vitro, en revanche, les mecanismes impliques dans les processus de transformation neoplasique par l'amiante sont encore mal connus. Dans le present travail, nous avons etudie l'effet des fibres d'amiante sur leurs cibles privilegiees, les cellules mesotheliales pleurales de rat en nous interessant particulierement a des mecanismes d'importance dans les processus d'oncogenese : le controle de la proliferation cellulaire, l'apoptose et la reparation. L'exposition des cellules mesotheliales pleurales de rat (cmpr) aux radiations gamma nous a permis de caracteriser les voies de controle du cycle, activees en reponse a un stress genotoxique et conduisant a un blocage de la proliferation cellulaire a hauteur des transitions g1/s et g2/m. Elles mettent en oeuvre des mecanismes p53-dependants faisant intervenir les proteine p21/waf1/cip1, gadd45 et la proteine pcna. Le traitement des cmpr par un inhibiteur mitotique a suggere l'existence d'un controle de la mitose p53-dependant. L'alteration de la proliferation cellulaire semble etre une reponse majeure des cmpr a une exposition a l'amiante. Ainsi, les deux types de fibres provoquent des anomalies de mitose, visibles par la formation de cellules binucleees. La presence de ces cellules suggere egalement une alteration d'une voie de controle situee en mitose ou en phase g2. Cependant, si les cmpr exposees au chrysotile activent une voie de controle p53-dependante, conduisant a un blocage du cycle en fin de phase g1, en revanche, cette voie n'est pas activee en presence de fibres de crocidolite. La generation de cometes par les fibres d'amiante confirme leur potentiel genotoxique et suggere l'importance des mecanismes de reparation dans la reponse des cmpr a l'amiante. En revanche, l'apoptose apparait comme un processus minoritaire. Ces donnees suggerent que les fibres d'amiante pourraient exercer leur potentiel cancerigene non seulement via la generation de lesions de l'adn mais egalement via leur capacite a alterer certains controles de la proliferation cellulaire.

  • Titre traduit

    Cell cycle regulation of rat pleural mesothelial cells exposed to genotoxic agents. Involvement in the mechanisms of oncogenesis by asbestos fibers


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (208 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : 282 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.