Étude par microscopie ionique de la répartition intracellulaire de molécules et d'hormones : influence des irradiations sur cette répartition

par Fabienne Dantin

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Radiobiologie. Radiopathologie

Sous la direction de Jean-Pierre Berry.


  • Résumé

    La localisation d'analogues de bases des acides nucleiques et d'hormones steroidiennes, marquees soit au fluor soit au brome soit au du carbone 14, a ete etudiee avant et apres irradiation a l'aide d'un microscope ionique a imagerie directe (cameca smi 300). Cette methode de microanalyse utilise l'emission ionique secondaire et est basee sur la spectrometrie de masse. Les cartographies chimiques des elements (f, br, #1#4c) obtenues representent la distribution des composes incorpores au sein de cellules cancereuses (mcf-7, hela) et de cellules non cancereuses (3t3), les cellules etant cultivees directement sur un support adaptable au porte-objet de l'appareil. La distribution des analogues de bases (trifluorothymidine, bromodeoxyuridine, uridine-c14) confirme les resultats obtenus par des travaux precedents, et permet de determiner le site intranucleaire des hormones etudiees. On a observe que dans les cellules hela qui ne possedent aucun recepteur connu aux oestrogenes, l'oestradiol s'accumule dans les structures nucleolaires. Cette localisation ouvre la voie a de nouvelles etudes. Avant irradiation, les hormones steroides des cellules mcf-7 et des cellules 3t3, se concentrent principalement et de facon intense dans les structures nucleaires, sous forme de petits amas brillants. Au fur et a mesure que les doses de rayons gamma (cesium 137) augmentent, l'incorporation de l'oestradiol et de la triamcinolone diminue en intensite mais persiste encore ; meme s'il s'agit, a la dose la plus elevee (12gy), de structures homogenes, peu emissives, difficiles a localiser dans les structures intracellulaires. La resistance aux radiations des cellules mcf-7 est augmentee, les structures nucleaires et les sites de concentration des hormones sont encore observables. Des etudes par microscopie electronique et des etudes biochimiques, (analyse de l'adn par gel d'electrophorese, analyse des exons 5 a 9 du gene de la p53 par pcr-sscp, mesure du nombre de recepteurs presents) ont permis de completer les resultats obtenus sur les cellules mcf-7 irradiees. Les lesions caracteristiques de l'apoptose interessent les cellules pour des doses superieures a 10 gy. L'adn n'est pas degrade et des mutations apparaissent sur le gene de la p53 dans tous les exons etudies. Ces mutations confirment le developpement de la resistance des cellules mcf-7 aux radiations, ainsi que les observations, faites sur la conservation des structures nucleaires et des sites de concentration des hormones.

  • Titre traduit

    Intracellular distribution study of molecules and hormons by ion spectrometry. Radiation effect on this distribution


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (179 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : 145 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.