La poésie de Tchicaya U Tam'si : du lyrisme déraciné à l'engagement universel

par Joël̈ Planque

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jacques Chevrier.


  • Résumé

    Biographie critique de gerald felix tchicaya u tam'si, ecrivain congolais (1931-1988). Enfance enracinee dans le milieu bantou qu'elle doit quitter tot. Jeunesse parisienne en rupture filiale, familiale et politique, tout concourt a lui imprimer le sens d'une deception. Analyse de l'oeuvre poetique. Les premiers recueils (le mauvais sang, feu de brousse, a triche coeur) sont des visions oniriques personnelles tranchant avec tous les cliches d'exotisme negre en vogue dans les annees 50. Nourris d'un fabuleux bestiaire, elles expriment une forte symbolique du feu, des eaux, du sang et de l'arbre. D'abord elegie intime magnifiant le fleuve congo, elle s'ouvre aux dimensions historiques de la deportation et de la traite negriere. Des epitome, elle chante une passion double, celle de lumumba et d'un congo eclate par la colonisation. Cette poesie est alors quete identitaire d'un homme, d'une nation, d'un continent, mais son nationalisme militant exprime avec violence ne lui interdit pas une preoccupation ontologique et politique ouverte a tous les peuples.

  • Titre traduit

    ˜the œpoetry of tchicaya u tam' si - from uprooted lyricism to universal commitment


  • Résumé

    Commented biography of gerald felix tchicaya u tam si, a congolese writer (1931-1988). A childhood uprooted in the bantu milieu which it has to leave soon. Youth in paris, severed from parents, family and institutions, everything contributes to imprint a sense of disappointment. Analysis of the poetical work. The first books (le mauvais sang, feu de brousse, a triche coeur) are personal dream visions contrasting with the cliches of negro exotism fashionable in the fifties. Those visions are fed with a fabulous bestiary and express strong symbolism of fire, waters, blood and the tree. The corpus, which is at the beginning an inmost elegy idealizing the congo river, then broadens to the historic dimensions of transportation and negro trade. With epitome it sings double passion, that of lumumba and that of a congo divided by colonization. This poetry is then the quest for identity of a man, of a nation, of a continent, but its militant nationalism voiced with violence does not exclude ontological and political preoccupations open to all peoples.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (523 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 140 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.