Les effets cellulaires et moléculaires du rayonnement émis par le laser à excimères à 193 NM

par Carole Naudy-Vivès

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Radiobiologie. Radiopathologie

Sous la direction de Dominique Dormont.


  • Résumé

    Ce travail a pour but de preciser si le rayonnement emis a 193 nm dans l'uvc par un laser a excimeres peut, soit induire des processus de cancerogenese comme le rayonnement conventionnel a 254 nm soit, perturber les mecanismes de cicatrisation et modifier les processus de regulation de la matrice extracellulaire. L'etude a ete effectuee sur des fibroblastes murins nih 3t3. L'irradiation uv a 254 nm, utilise comme reference dans l'uvc est connu pour endommager l'adn et conduire a des processus de mutagenese. Les resultats confirment l'acquisition d'un potentiel metastasiant des fibroblastes apres irradiation a 254 nm. Ce rayonnement induit l'expression des oncogenes c-fos et c-jun avec une predominance de c-jun. La p53 et la hsp90 sont induites, or ces molecules sont frequemment observees dans differents types de cancers. L'irradiation a 254 nm induit, comme dans les processus metastasiques, une augmentation des gelatinases et une perte de fibronectine. Le rayonnement laser a 193 nm, fortement absorbe par les proteines et le cytoplasme, agit essentiellement sur la membrane cellulaire, les vibrations morphologiques des cellules apres irradiation le confirme. Une forte mortalite cellulaire est mesuree immediatement apres l'irradiation, mais une forte activation du metabolisme cellulaire et une synthese proteique accrue des cellules survivantes temoigne de la mise en place d'un mecanisme de reparation des proteines endommagees. La proteine hsp70 est augmentee et les oncogenes c-fos et c-jun sont induits, c-fos est majoritaire. Les gelatinases et le tnf-alpha, impliques dans les processus de cicatrisation, ont une activite accrue. Enfin, la surexpression de la fibronectine confirme l'hypothese de l'induction d'un processus de cicatrisation par le rayonnement laser a 193 nm. Toutefois, l'induction simultanee de ces activites de synthese et de degradation pourrait etre a l'origine d'un desequilibre dans la regulation des mecanismes de cicatrisation.

  • Titre traduit

    Cellular and molecular effects of the radiation emitted by the excimer laser at 193 nm


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (106 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : 200 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.