La proteine kinase c en physiopathologie cardiaque : activite et expression dans differents modeles d'hypertrohie

par KAMIAR MOHAMMADI

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de BERTRAND CROZATIER.

Soutenue en 1997

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La proteine kinase c (pkc) est une kinase ubiquitaire de la famille des ser/thr kinases, impliquee dans les changements phenotypiques observes dans l'hypertrophie et l'insuffisance cardiaques. Dans ce travail, nous nous sommes interesses a l'activation et a l'expression de la pkc dans des modeles d'hypertrophie et d'insuffisance cardiaque chez le lapin et d'hypoxie chez le rat. Nos travaux demontrent une baisse de l'activite et de l'expression de la pkc et de ses isoformes dans le modele d'insuffisance cardiaque obtenue par double surcharge (pression + volume) du ventricule gauche. Dans un modele d'hypertrophie moderee chez le lapin par stenose de l'aorte abdominale (45 a 50%), cette baisse est retrouvee apres 18 et 42 jours de stenose. Cependant, apres 10 min de stenose, nos resultats montrent une augmentation significative de l'activite de la pkc membranaire et, apres 4 jours de stenose, l'activite enzymatique reste inchangee tandis que l'expression de l'isoforme est significativement augmentee. Cette isoforme de la pkc joue un role important dans l'activation de la voie des mapks connues pour leur implication dans les changements phenotypique du cur hypertrophie. Ainsi, il est probable, que chez le lapin, une activation soutenue de la pkc ne soit pas indispensable a l'induction de l'hypertrophie. Nous avons egalement etudie l'activite de la pkc dans le ventricule droit hypertrophie du rat ayant subi trois semaines d'hypoxie. Ce modele d'hypoxie induit une hypertrophie severe du ventricule droit. Dans ce modele d'hypertrophie severe du ventricule droit, comme dans le modele d'hypertrophie et d'insuffisance cardiaque chez le lapin, nous avons montre une down regulation de la pkc. Dans le but de mieux apprehender la contribution de differentes phospholipases (plc, pld et pla#2) dans la cinetique d'activation de la pkc, nous avons commence l'etude de l'activation de la pkc et la pld apres differents temps d'etirement cellulaire qui est l'un des stimulis de l'hypertrophie. Nos resultats preliminaires montrent une activation de la pld apres 30 min d'etirement, qui pourrait resulter de l'activation prealable de la pkc. En effet, nos resultats montrent une augmentation de l'activite de la pkc membranaire apres 15 min d'etirement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 206 P.
  • Annexes : 474 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013508
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.