Etude des etapes precoces de l'epissage des introns d'arn premessagers nucleaires chez saccharomyces cerevisiae

par JEAN-CHRISTOPHE RAIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PIERRE LEGRAIN.

Soutenue en 1997

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Apres une introduction definissant les differents types d'introns (introns des arnt, introns autocatalytiques de groupe i et ii, introns episses en trans et introns classiques d'arn premessagers nucleaires) et discutant leurs origines evolutives, cette these presente une revue sur les mecanismes de l'epissage des introns d'arn premessagers nucleaires chez la levure saccharomyces cerevisiae. Cette these reprend des resultats ayant fait l'objet de trois publications : une etude du facteur d'epissage prp21 qui etabli les domaines de cette proteine essentiels a la viabilite et les domaines d'interaction avec les proteines prp11 et prp9. Rain, j. -c. Et al. (1996) rna 2(6) : 535-550. Nous avons aussi utilise le phenotype d'export d'un arn premessager contenant un intron pour rendre compte d'un defaut de reconnaissance de cette intron. Dans cette etude, nous avons montre qu'in vivo la region du point de branchement est reconnue avant l'arrive du snrna u2. Par ailleurs, nous avons etabli que le nucleotide qui precede la sequenceuacuaac est conserve et est implique dans la reconnaissance de l'intron. La proteine mud2 intervient dans ce mecanisme. Rain, j. -c. Et p. Legrain (1997). Embo j. 16(7) : 1759-1771. Nous avons mis au point une nouvelle procedure d'utilisation de la technique double-hybride, permettant une analyse exhaustive et tres selective. En utilisant cette approche, nous avons initie constitution d'un reseau d'interactions entre proteines impliques dans l'epissage. Fromont-racine, m et al. (1997). Nature genetics 16 : 277-282. Des resultats complementaires a cet article sont presentes et concernent : - la selection de proies apres une lecture au travers d'un stop - l'utilisation des fusions lexa pour valider les resultats obtenus avec les fusions gal4 - une mesure d'interactions deux a deux entre, mud2p et prp11p/prp9p - l'analyse de disruptants sans phenotype de genes inconnus codant pour des proies obtenus en double-hybride, via un test sur l'epissage et l'export. Par ailleurs, cette these contient une etude sur les introns du genome de la levure saccharomyces cerevisiae. Une liste de l'ensemble des genes de saccharomyces cerevisiae possedant un intron y est etabli. Une description d'ensemble de ces introns grace a une analyse de differents parametres deduits de leurs sequences est presentee.

  • Titre traduit

    Study of the early steps of pre-mrna splicing in saccharomyces cerevisiae


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 165 P.
  • Annexes : 320 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013456
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.