Contribution a l'etude des vecteurs de virus responsables de maladies emergentes ou reemergentes au senegal

par MOUMOUNI TRAORE LAMIZANA

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean Génermont.

Soutenue en 1997

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Depuis 1972 une surveillance de la fievre jaune est menee a kedougou (senegal oriental). Elle a permis de mettre en evidence plusieurs epizooties de fievre jaune et une de dengue 2, et de souligner l'importance de 3 vecteurs : ae. Furcifer, ae. Taylori et ae. Luteocephalus. A partir de 1990, une nouvelle methodologie est appliquee. Moins lourde (en personnel, materiel et cout), basee sur des series de captures de 6 jours en juillet, octobre et novembre. Elle a permis de suivre tous les evenements viraux de 1990 a 1995. Nos resultats ont montre la tres forte reprise du cycle sauvage au senegal. Nous avons releve une correlation frappante entre l'augmentation des isolements de virus amaril chez les moustiques, et les epidemies de fievre jaune enregistrees chez l'homme en afrique occidentale. Ces resultats doivent servir de mise en garde pour les pays avoisinants, dont les populations rurales peuvent-etre exposees a un risque accru de fievre jaune que peut supprimer la vaccination qui constitue une lourde charge pour la plupart des etats africains, pour un resultats souvent decevant du a l'absenteisme aux vaccinations. Il est imperatif de poursuivre cette surveillance, la zone de kedougou constituant la sentinelle de l'afrique de l'ouest, et permet de mettre en evidence la circulation selvatique du virus et de prevenir les epidemies de fievre jaune chez l'homme par la vaccination. La fievre de la vallee du rift, s'est manifestee sous une forme epidemique grave a saint-louis (senegal) et a rosso (republique islamique de mauritanie), en 1987-1988. Son etude a conduit a mettre en place un programme de recherches entomologiques dans cette region, puis a deplacer cette etude dans une zone plus propice au developpement des vecteurs potentiels que sont les aedes, et qui et aussi une zone agro-pastorale ou le virus a les possibilites de circuler a travers les differents troupeaux. A barkedji (ferlo), une station nous a permis de dresser l'inventaire des virus qui y circulent, ainsi que celui de leurs vecteurs. En 1993, le virus de la fievre de la vallee du rift a ete isole et ses vecteurs sauvages identifies : aedes vexans et ae. Ochraceus, les conditions d'une nouvelle epizootie, voire d'une epidemie, etaient de nouveaux reunies. Les autres virus isoles ont ete : west nile, bagaza, babanki, chandipura et saboya. En afrique de l'ouest, quatre prototypes viraux differents, ont ete isoles de phlebotomes ces etudes ont eu pour but : l'identification de facteurs indicateurs de declenchement d'epidemies ou d'epizooties, pour la fievre de la vallee du rift, la fievre jaune et les dengues. Les cycles de transmission des virus pathogenes ou potentiellement pathogenes pour l'homme et l'animal, ont ete analyses en relation avec la biodiversite des vecteurs et des virus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL., 365 P.
  • Annexes : 391 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013424
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013425
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.