Les canaux potassiques dependant de l'ampc dans les cellules epitheliales secretrices

par GILDAS LOUSSOUARN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Denis Escande.

Soutenue en 1997

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La mucoviscidose est la maladie genetique la plus frequente dans les populations europeennes et nord-americaines. Cette maladie est provoquee par la mutation du gene codant pour la proteine cftr (cystic fibrosis transmembrane conductance regulator). Cftr, exprimee a la membrane des cellules epitheliales, est un canal chlore active par l'ampc. Un nombre croissant d'arguments suggerent que cftr possede egalement une fonction de regulateur de plusieurs conductances epitheliales. Notamment, cftr serait impliquee dans la regulation par l'ampc de canaux sodiques et chlore epitheliaux. De nombreux canaux potassiques dependant de l'ampc sont exprimes sur les membranes apicales et basolaterales des cellules epitheliales. Nous avons montre que la regulation d'un canal potassique epithelial par l'ampc depend de la presence de cftr. Ce canal potassique serait implique dans le maintien du potentiel membranaire et le recyclage des ions potassiques. Ces observations confirment le role regulateur de cftr. Par son controle de l'activite des canaux sodiques, potassiques et chlore cftr semble participer a la coordination des transporteurs necessaire a la secretion transepitheliale. Nous avons montre que la transfection d'une quantite importante de genes cf modifie les proprietes pharmacologiques de la proteine cftr : dans ce modele d'expression, le canal chlore porte par cftr est ouvert en permanence et perd sa regulation par la phosphorylation. De plus, cftr perd son controle de l'activite des canaux potassiques et chlore. Ces resultats ont d'importantes implications dans le domaine de la therapie genique. L'expression heterologue de proteines cftr normales implique un controle de la quantite de genes cf transfectes par cellule. Un nouvel inhibiteur de courants potassiques a ete recemment synthetise : le chromanol 293b. Le 293b inhibe des courants potassiques actives par l'ampc dans les epitheliums de l'oreille interne et du colon distal. Dans l'oreille interne, le courant potassique active par l'ampc serait genere par l'association de deux proteines : kvlqt1 et isk. Nous avons montre que le site d'action du 293b etait situe sur kvlqt1 et non isk. Nous avons precise que l'inhibition du courant potassique par le 293b dependait du voltage et du temps, suggerant un mecanisme d'inhibition du type bloqueur a l'etat ouvert.

  • Titre traduit

    Ampc-dependent potassium channels in secreting epithelial cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195 P.
  • Annexes : 300 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013401
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.