Etude des sauts atomiques dans les quasi-cristaux

par Sandrine Lyonnard

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de GERRIT CODDENS.

Soutenue en 1997

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le mot phason est utilise dans les quasi-cristaux pour definir un saut atomique discret. L'etude des phasons est importante pour la caracterisation de la structure, de la stabilite, des processus de diffusion, des transitions de phases avec les structures approximantes et des proprietes plastiques des quasi-cristaux. Par des mesures de diffusion quasi-elastique des neutrons, il est possible de determiner les caracteristiques de chaque saut : espece chimique impliquee, temps de relaxation, energie d'activation, distance et orientation de saut. Nous avons donc mene une campagne de recherche systematique dans les deux systemes icosaedriques parfaits alfecu et almnpd, tant sur des echantillons de poudre que sur des monograins. Les mesures ont ete effectuees sur des spectrometres de temps de vol, de retrodiffusion ou du type trois axes. Une dizaine de sauts de nature differente ont ainsi ete repertories. Dans tous les cas, le phason est un processus extremement rapide. Une dependance inhabituelle des signaux quasi-elastiques a ete observee en fonction de la temperature : chaque saut atomique est assiste par un mecanisme active thermiquement. La nature de l'assistance varie suivant les sauts, les hypotheses les plus realistes faisant intervenir des phonons ou un nuage de phasons. Enfin, la dependance des signaux en fonction du vecteur de diffusion indique le caractere local du phason. Les sauts correspondent en effet a des aller-retours entre sites equivalents, sans qu'il y ait transport atomique a longue distance. Aucune diffusion par phasons n'est donc observee. Par ailleurs, les directions de sauts privilegiees correspondent aux axes de symetrie du quasi-cristal.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 P.
  • Annexes : 92 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013337
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.