Conversion de frequences optiques dans les heterostructures gaas/algaas

par ANDREA FIORE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Emmanuel Rosencher.

Soutenue en 1997

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La conversion de frequence dans les heterostructures gaas/algaas est etudiee. Deux approches differentes sont abordees. La premiere consiste a utiliser les puits quantiques asymetriques ou symetriques sous champ comme milieu non lineaire. La nonlinearite du deuxieme ordre des puits est calculee theoriquement dans le proche infrarouge. La nonlinearite est egalement mesuree par doublage de frequence dans les puits symetriques sous champ. Une application des puits asymetriques est demontree dans un dispositif de doublage de frequence contrapropagatif en guide d'onde, ou le quasi-accord de phase est realise par renversement periodique de l'orientation des puits. La resonance excitonique de la nonlinearite est ainsi mise en evidence. Les valeurs maximales calculees et mesurees sont d'environ 10 a 20 pm/v dans le proche infrarouge. La deuxieme approche consiste a utiliser le gaas massif pour la conversion de frequence. Pour obtenir l'accord de phase, on utilise la birefringence de forme dans les structures multicouches gaas/alas. On propose l'oxydation selective laterale de l'alas pour augmenter la birefringence. La birefringence presente dans les multicouches gaas/(oxyde d'alas) suffit a accorder en phase aussi bien la generation d'infrarouge dans la bande 3-7 microns par difference de frequence, que la conversion de frequence autour de 1. 55 microns. On etudie les proprietes chimiques et structurales des couches gaas/alas oxydees. La birefringence est mesuree dans une experience de doublage de frequence avec emission par la surface. Des birefringences geantes de 0. 2 sont ainsi demontrees et la generation d'infrarouge (4 microns) par difference de frequence de deux pompes a 1 et 1. 32 microns est obtenue dans un guide oxyde.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 156 P.
  • Annexes : 152 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013315
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.