La microscopie a force magnetique : du semi massif aux nanostructures

par LAURENT BELLIARD

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jacques Miltat.

Soutenue en 1997

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Mon travail de these a permis de mettre en evidence les potentialites de la microscopie a force magnetique pour l'etude des distributions d'aimantation a une echelle nanometrique, et de proposer une interpretation des images. Les nanostructures magnetiques sont l'exemple parfait ou la microscopie a force magnetique est l'une des seules techniques pertinentes d'observation de la structure d'aimantation. Citons pour exemple, la determination de la structure d'aimantation dans des nanofils de cobalt (diametre de 80nm) ou de permalloy, ainsi que la transition vers un etat monodomaine en fonction de la taille de plots de nickel. Par un choix judicieux des systemes magnetiques etudies, les mecanismes de contraste ont pu etre identifies et quantifies. Les perturbations de la structure d'aimantation de l'echantillon, induites par le champ de fuite de la pointe, se sont averees jouer un role predominant dans les mecanismes de contraste. La determination du champ de fuite de la pointe, grandeur par laquelle intervient la perturbation locale, a ete egalement realisee. Une modelisation de cette perturbation a ete ebauchee dans une geometrie simplifiee.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 203 P.
  • Annexes : 116 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013256
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.