Modélisation de l'oeil humain : contribution à l'étude de l'éblouissement

par STEPHANE GERONIMI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN-MARIE GORRAND.

Soutenue en 1997

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de ce travail est d'etudier la vulnerabilite de l'il et de la fonction visuelle face a un eblouissement. Dans une premiere approche, une modelisation informatique de l'il humain est developpee en assimilant les differentes parties anterieures (cornee, cristallin) a des surfaces optiques (ou dioptres). Pour obtenir une modelisation plus realiste, l'etat d'accommodation de l'il par variation des parametres optiques des dioptres et une structure en couches pour le cristallin (2 a 800 couches) permettant de simuler un gradient d'indice, ont ete integre. Les photorecepteurs de la fovea et leurs actions de transduction de l'energie lumineuse en flux absorbes, sont integres dans le modele en les considerant comme des guides d'ondes optiques absorbants. Cette modelisation permet d'etudier l'influence des parametres optiques (rayon de courbure, asphericite sur les fonctions de transfert et d'analyser l'apport des photorecepteurs sur ces fonctions. Un modele reproduisant les aberrations et la fonction de transfert de modulation (ftm) d'un il humain in vivo, est finalement defini. Parallelement, un banc experimental permettant d'etudier l'eblouissement et ses consequences a ete concu, realise et teste. Les experiences psychophysiques ont consiste a mesurer les fonctions de sensibilite aux contrastes (fsc) sur trois sujets avec et sans eblouissement. Elles ont permis d'etudier l'influence de la longueur d'onde (bleu, vert et rouge), de l'excentricite (utilisation des deux anneaux d'eblouissement) et de l'energie de la source eblouissante (trois eclairements retiniens sont utilises : 1300 td, 8000 td et 3,5. 10#5 td) sur ces fsc. Au regard de ces premiers resultats, les origines optiques (diffusion intra-oculaire et retinienne) semblent preponderantes aux faibles energies utilisees alors qu'a des eclairements plus importants, les interactions nerveuses (roles des diverses cellules retiniennes, des champs recepteurs semblent devenir importantes dans les mecanismes de l'eblouissement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 266 P.
  • Annexes : 156 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013196
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.