Etude angulairement resolue des mecanismes de la photodissociation induite par des impulsions laser breves et intenses

par ROBERTO NUMICO

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Osman Atabek.

Soutenue en 1997

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La photodissociation en champ laser intense a mis en evidence un nouveau phenomene appelle a. T. D (dissociation au-dessus du seuil) et principalement deux effets nommes relachement de la liaison et piegeage vibrationnel. C'est a l'aide de ces deux effets qu'on a pu expliquer l'a. T. D dans des modeles unidimensionnels. Lorsqu'on inclue la rotation de la molecule on constate que l'effet de relachement de la liaison entraine un alignement des fragments le long de la direction de polarisation du laser alors que l'effet de piegeage tend a les desaligner. On montre en particulier lors de l'etude d'un spectre a. T. D que lorsque l'intensite du laser augmente les fragments issus de la dissociation ne sont pas forcement plus alignes. La creation d'impulsions laser courtes (femtoseconde) nous amene a etudier l'influence de la forme de l'impulsion sur la dynamique. On peut trouver plusieurs signatures du passage d'un processus du a une montee lente (adiabatique) de l'impulsion a une montee rapide (non-adiabatique). Lorsque la dynamique est adiabatique le processus est regie par l'evolution d'une resonance unique qui correle en l'absence de champ a l'etat propre initial de la molecule. Le paquet d'onde est represente a un facteur de phase pres par la fonction d'onde de la resonance. Dans le cas d'une dynamique non-adiabatique (soudaine), plusieurs resonances sont excitees evoluant chacune avec une phase differente ce qui se manifeste par des interferences. L'apparition de pics satellites dans le spectre en energie cinetique des fragments est une autre signature du comportement non-adiabatique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 121 P.
  • Annexes : 45 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013188
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.