Mythes et jeux fondateurs dans la rome primitive (de romulus a camille)

par Françoise Pont-Bournez

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de Éric Bournazel.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'existence des jeux, leur importance dans la societe romaine ont ete depuis longtemps soulignes par les historiens. L'accent etait generalement mis sur les pratiques sportives ou sur la place occupee par les jeux dans la societe romaine, leur role recreatif ou educatif. Les manuels traditionnels, notamment d'histoire du droit et des institutions, ont note l'obligation qu'avaient les magistrats et les pretres, deja sous la royaute et plus encore sous la republique et l'empire d'organiser et de presider les jeux. Autrement dit, des la plus haute antiquite, les jeux ont toujours ete une affaire d'etat. Des lors, il convenait de revenir aux sources, par une lecture de la tradition qui est a la fois recit sur l'origine et recit des origines par lequel rome transcrit, traduit, conserve, renouvelle ses mythes fondateurs, son histoire. Notre approche fut de considerer les jeux primitifs, les "ludi sacri", comme des spectacles que l'on donne aux dieux, inseparables du droit, par ou se rejoue la scene fondatrice et qui, repris et integres dans le cadre de la cite, ont leur part dans l'institution et le developpement d'un etat dont ils scandent les differentes etapes mythiques et historiques, tout en remplissant une veritable fonction d'integration sociale. Ces solemnites religieuses, donnees au profit et par les soins de rome, etaient liees les unes aux autres de facon tres organisee parcequ'elles etaient la charpente qui structurait l'annee feriale. Certes, avec le temps, l'institution ludique primitive finira par se degrader. Et pourtant, nous entendons, dans cette etude, relever ce postulat, apparemment derisoire, tant nous avons ete frappee par l'etroite relation qui existe entre la fondation, les origines de rome, les mythes aussi qui s'y rattachent et l'instititution de certains jeux primitifs, de romulus a camille, tant le second apparait comme le continuateur du premier et, qu'apres lui, commence le temps de l'histoire. Les jeux institues par romulus et camille expriment les grands principes qui animent toute l'organisation sociale, militaire, politique romaine. Lorsqu'aureole de sa victoire a actium. Octave entreprendra, nouveau romulus et nouveau camille, de restaurer, de renouveller les anciens cultes et les jeux, ceux-ci seront, plus que jamais, un langage sacre, un mythes. La celebration des jeux seculaires couronnera l'oeuvre d'auguste que le senat, quelqu


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Mythes et jeux fondateurs dans la Rome primitive (de Romulus à Camille)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 366 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 291 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-204
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Mythes et jeux fondateurs dans la Rome primitive (de Romulus à Camille)
  • Dans la collection : Thèses à la carte
  • Détails : 1 vol. (335 p.)
  • ISBN : 2-284-01706-1
  • Annexes : Bibliogr. 16 p.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.