Toa tua tahua ou guerre et religion en polynesie

par Jacques Evrard

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Henri Lavondès.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude sur les deux preoccupations principales des polynesiens que sont la religion et la guerre entend se situer entre deux dates importantes du xviiie siecle,l'arrivee de james cook a matavai ( tahiti) et celle des premiers missionnires protestants de la l m s, debarques du duff le 05 mars 1797 au meme endroit. Cette periode a vu les premiers grands bouleversements des civilisations polynesiennes. Si ces peuples etaient impregnes de spiritualite;lls avaient garde la rudesse de leurs ancetres,les hardis navigateurs venus de quelquepart dans l'ouest. A l'aide de documents existants, l'auteur entend brosser un tableau des preoccupations des polynesiens de l'epoque. Un preambule un peu long, presente les archipels polynesiens avec leurs specificites. Une deuxieme partie montre comment guerre et religion sont indissociables. La religion est omnipresente dans la vie quotidienne,comme le dit ruth benedict,contrairement a notre facon de penser,il ne peut y avoir de paix dazns certaines populations ou l'on considerait meme son voisin comme un ennemi potentiel. Un portrait esquisse de la figure emblematique du chef(ari'i) et du guerrier precede une etude sur la facon dont les polynesiens pratiquaient l'art de la guerre. Puis la tactique et la strategie qu'ils employaient malgre un apparent desordre pendant les engagements precede l'etude des lieux fortifies ou ils pouvaient se refugier ou meme habiter. Ce sont de veritables place-forte erigees partout et qui montrent l'habilete des architectes de cette epoque pour tirer parti au maximum du relief et minimiser les travaux. Il n'existait alors a leur disposition que quelques outils de bois ou de pierre. Le glissement semantique du sens des mots de tapu et rahui demande quelque eclaircissement. Si les mots subsistent aujourd'hui,il faut leur redonner leur sens primitif pour comprendre leur pouvoir sur le polynesien. Enfin les textes et commentaires sur le traite de waitangi en nouvelle zelande montrent comment une grande puissance europeenne pensait pouvoir ainsi regler les differents entre les maoris et les pakeha (europeens). La realite fut tout autre puisque la suite fut une longue suite de batailles qui ne cesserent qu'a la fin du xixe siecle.

  • Titre traduit

    Toa taua tahua war and religion in polynesia


  • Résumé

    R benedict says that by some peoples peace can not exist between two periods of war because it would mean that enemy could be human being and it cannot be even they are of the same race and same civilisation. . Vayda with his work + the maoris ;try to find reasons,methods and consequences of war. This work try to extend vayda's study to the rest of polynesia. He insists on the relation between war and religion wich seems to him to be two inseparable concepts. Some pages insist on the differences between archipelagos and is followed by the narrow relations between war and religion. An important development shows the role of the ari'i (chief) in war and religion because he is the chief-priest and delegate of the gods to give the mana to his people and war is his own preoccupation. Without mana everything will turn wrong. The figure of the warrior,his attitude,the relations between he and the rest of the community precede a long chapter concerning battles and attitudes of the warriors. A description of the earthworks numerous in polynesia seemed necessary like some lines on the concepts of mana and tapu wich have no more in our century the same signification. To finish and show how an european nation thought to settle things between the maoris and pakehas(new comers of europe). Things were very different indeed,a long war followed and ended only at the end of xixth century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 547 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 931 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-202 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 1666
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.