Les caracteres de la bruyere ou la ceremonie burlesque : du théâtre du monde au monde a la renverse

par Bernard Roukhomovsky

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Louis Van Delft.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .


  • Résumé

    Penser le burlesque comme esthetique de l'anamorphose et du desenchantement, c'est donner corps a l'idee, chere a marmontel, d'un burlesque moralise, c'est circonscrire le champ d'une reflexion centree sur les rapports entre les rhetoriques du burlesque et celles de la philosophie morale. On se propose d'interroger ces rapports tels qu'ils se nouent chez la bruyere. Sans pretendre epuiser l'inventaire exhaustif des zones de mitoyennete entre le moraliste et le burlesque, sans pretendre d'ailleurs reduire le caractere metamorphique du burlesque, on se situe, dans le prolongement des intuitions de r. Garapon et des propositions de l. Van delft, au point ou tradition burlesque et tradition theatrale exercent conjointement leur influence. Un premier ensemble d'analyses vise a mettre en evidence cette double influence a travers les affleurements d'un imaginaire de la foire, a montrer que de tels affleurements constituent des points de fixation remarquables de la fantaisie burlesque en meme temps qu'ils forment le chiffre d'une strategie rhetorique fecondee par une tradition pluriseculaire de bouffonnerie philosophique : par son adherence a l'espace de la + place ;, espace seminal de la theatralite, l'orateur moral manifeste sa parente avec la figure du montreur tout en s'inscrivant dans la lignee de la folie erasmienne. Une seconde serie d'etudes permet de montrer que la tradition theatrale, comme reservoir de types et repertoire de bourles, irrigue et stimule la fantaisie burlesque dans les caracteres : elle conduit a reevaluer l'apport de poetiques sceniques issues du theatre de la place publique, des strategies de la farce et de la commedia dell'arte. Ainsi feconde par la tradition des treteaux, impregne d'un imaginaire de la foire, le burlesque des caracteres n'est pas pour autant reductible dans le cadre d'une interpretation de type bakhtinien : burlesque meditatif, il s'inscrit en derniere analyse dans une perspective apologetique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 345 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 382 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-176
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.