Les differenciations par sexe dans l'emploi a la frontiere nord du mexique

par Marie-Laure Coubès

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de María-Eugenia Cosío-Zavala.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le mexique d'aujourd'hui dans une economie toujours plus integree au systeme international, l'emploi feminin est en croissance. Ce phenomene prend une dimension tout a fait interessante dans une region particuliere, la frontiere du nord du pays, qui, par son voisinage avec les etats-unis, est au coeur de ce phenomene d'intensification de l'internationalisation de l'investissement. A la frontiere nord du mexique, l'economie tres integree au systeme capitaliste mondial a cree une grande demande de main d'oeuvre feminine dans les industries pour l'exportation, appelees maquiladoras, parallelement a l'evolution de facteurs culturels et sociaux de la societe mexicaine qui entraine l'insertion sur le marche du travail de plus nombreuses femmes. Ces deux forces, externe et interne, chacune et de facon conjuguee, ont genere des changements importants quant a la situation d'emploi des hommes et des femmes. Notre travail recherche quels sont les effets de la conjonction de ces deux forces sur la convergence ou la divergence des situations d'emploi des hommes et des femmes par rapport a la segregation par sexe dans l'emploi, les formes d'entree et de sortie du marche du travail, et la mobilite a travers les secteurs d'emplois. L'analyse statistique des recensements economiques et d'une enquete de trajectoires d'emploi a permis de mettre en evidence une evolution contrastee des situations d'emplois des hommes et des femmes. Chez les ouvriers de la maquiladora, on observe une certaine convergence des deux sexes avec une plus grande presence des femmes dans les branches dites masculines et une moindre presence feminine dans les secteurs dits feminins. Au cours des trajectoires les comportements des hommes et des femmes sont encore fortement differencies. Paradoxalement la croissance de l'activite feminine ne reduit pas la diversite des trajectoires d'emplois, au contraire elle accentue les differences dans les entrees et sorties du marche. Sur le marche, les divergences entre les sexes dans les modeles de mobilite s'amplifient avec le temps : les hommes profitent plus de la diversite des emplois alors que les femmes sont plus portees a une mobilite intra-sectorielle. Cependant les jeunes experimentent des modeles plus proches pour les deux sexes qui pourraient se diffuser a l'ensemble du marche au cours des prochaines annees.

  • Titre traduit

    Sex differentiations in employment in the northern mexican border


  • Résumé

    Female employment is on the rise in contemporary mexico, in an economy increasingly integrated to the international system. This phenomenon acquires a particularly interesting dimension in one region, the northern border of the country, which, by virtue of its vicinity to the united states, is at the heart of this phenomenon of intensification of the internationalization of investment. On the northern border of mexico, the high integration of the economy to the world system has created a demand of female labor in the export industries called maquiladoras. Along with the evolution of cultural and social factors of the mexican society, this has led to the incorporation of numerous women into the labor market. These two forces, external and internal, separately and together, have generated important changes in the occupational situation of men and women. Our study researches the effects of the conjunction of these two forces on the convergence or divergence of the employment situation of men and women relative to their occupational segregation, forms of entrances into and exits from the labor market, and mobility between occupational sectors. The statistical analysis of economic censuses and a survey of occupational trajectories has allowed us to show a contrasting evolution of the occupational situations of men and women. Among maquiladora workers, we can observe a certain convergence of the two sexes with a greater presence of women in the so-called masculine branches and a weaker female presence in the so- called feminine sectors. In the course of their occupational trajectories, the behavior of men and women continues to be strongly differentiated. Paradoxically, increase in the female activity did not reduce the diversity of trajectories. On the contrary, it highlights the differences in the entrances into and exits from the market. In the market, the differences between the sexes in the mobility models increase with time: men profit more from the diversity of jobs while women tend to a greater intra-sectorial mobility. Nevertheless, young workers present less divergent models for the two sexes. This trend may become increasingly common in the market as a whole in the

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 402 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 159 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-151
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.