Perception et évaluation de l'environnement offactif : le cas du métro parisien

par Barbara Bonnefoy

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Annie Moch.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre propos a ete d'etudier la maniere dont les odeurs sont percues dans l'environnement reel, les significations que l'individu leur accorde et les relations qu'elles entretiennent avec les autres aspects du contexte. Nous avons voulu montrer que la perception et l'evaluation olfactive ne s'operent pas independamment du contexte environnemental de cette perception. Notre etude s'est realisee dans le metro parisien. La dimension olfactive y est relativement pregnante, aussi bien in situ que dans les discours des individus. Nous nous sommes penches dans un premier temps sur le phenomene des odeurs dans le metro, en tenant compte d'une part des relations psychologiques que l'individu entretient avec le metro parisien et d'autre part des representations qui sont associees aux odeurs. Les resultats font apparaitre que l'evaluation des odeurs est inseree dans une apprehension globale de l'environnement tant physique que social. La maniere dont les voyageurs ressentent les odeurs du metro semble etre liee aux rapports sociaux vecus, aux representations que le voyageurs se fait de l'espace souterrain et de son ambiance. L'image que les voyageurs ont de l'entreprise ratp au niveau de la qualite des service ou la maitrise du territoire affecte les jugement portes sur les odeurs. La seconde etape de notre recherche a consiste a l'etude de la perception et de l'evaluation olfactive dans des espaces particuliers du metro que sont les stations. Nous avons utilise des indicateurs objectifs de la realite olfactive, en nous basant sur des mesures olfactometriques. . Nous avons alors compare les resultats de ces mesures au ressenti olfactif des voyageurs. Nous avons montre qu'une meme ambiance olfactive n'est pas appreciee de la meme maniere selon la station dans laquelle l'odeur est percue. Tout laisse penser que la satisfaction exprimee pour le contexte mediatise le ressenti olfactif. Nous avons vu que l'evaluation de l'environnement olfactif etait le aux autres aspects environnementaux tel que le decor, la temperature et la proprete. L'evaluation des odeurs dans l'environnement urbain appartient un champ de representations, de croyances et d'attitudes vis-a-vis de la source d'odeur et vis-a-vis du contexte dans lequel elle est percue.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 200X par ANRT à Lille

Perception et évaluation de l'environnement olfactif : le cas du métro parisien


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 338 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 130 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-122
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 200X par ANRT à Lille

Informations

  • Sous le titre : Perception et évaluation de l'environnement olfactif : le cas du métro parisien
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 338 p.
  • ISBN : 2-284-02017-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 271-279
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.