La figure du conquerant dans la tragedie de l'antiquite a l'epoque romantique

par Dimitra Macri

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Camille Dumoulié.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .


  • Résumé

    Notre travail se definira comme l'etude de l'evolution historique d'un mythe litteraire. Nous envisageons donc, dans la premiere partie, de nous rappeler les grands conquerants de l'histoire. On les retrouve eux-memes meles directement aux recits tragiques, et c'est le cas, entre autres, d'agamemnon, de xerxes ou de tamerlan. Nous etablirons ensuite le lien entre le conquerant et l'espace sceniquee, sans negliger pour autant les particularites propres a chaque epoque. Par consequent, nous verrons : 1/ comment est envisagee la volonte forte d'un homme determine qui, comme dionysos et promethee, impose sa presence; 2/ et comment, aux antipodes de ce conquerant-type, la tragedie presente aussi un jeune prince, jason, oblige de meriter son royaume, mais sa volonte trop faible a resteint son dynamisme, ce qui permet alors a sa compagne, plus forte que lui, d'imposer ses vues. Le pouvoir est habituellement lie au gouvernement, mais nous verrons, dans un deuxieme temps, qu'il peut s'exprimer davantage par une puissance sur autrui, grace a la maitrise de certains mecanismes. Chaque forme de pouvoir despotique amene des reflexions, sur sa nature et ses exces, dans une vision soit strictement humaine soit eschatologique. Dans une troisieme partie, nous examirons ce qui pousse le conquerant a prendre le pouvoir et les consequences qu'il doit supporter. Le mal qu'il fait, pour arriver, s'exprime par le conflit arme et les crimes qui s'en suivent. Sa puissance a son apogee, dure ou ne dure pas, elle peut se terminer par la mort ou la folie, ou, au contraire, par la grandeur dans le renocement au pouvoir despotique tant desire. C'est l'apparition de la mort qui sanctionne et punit, qui fait du conquerant plus qu'un theme litteraire, un mythe.


  • Résumé

    Our work will be defined as a study of the historical evolution of a literary myth. We plan in a first part, to remind ourselves of the great conquerors of history. We find them directly involved in tragic stories, as it is the case, among others, for agamemnon, xerxes or tamerlan. Then we will establish the link between the conqueror and the theatrical space, without neglecting the particularities peculiar to each period. As a result, we will see: 1/ how is viewed the will of a determined man who, like dionysos or prometheus, imposes his presence; 2/ and how, at the extreme opposite side of the conqueror type, the tragedy also presents a young prince named jason, forced to deserve his kingdom but whose will too weak restricts his dynamism, thus allowing to his companion stronger than him to impose her opinions. Power is usually linked to the government, but we will see in a second part, that it can be expressed more strongly by a strength over the others, thanks to the control of certain mechanisms. Each form of espotic power leads to reflections on the nature of its excess, through a vision either strictly human or eschatological. In a third part, we will examine what urges the conqueror to gain the power, and the consequences he must endure. The troubles he creates to reach the power are expressed by an armed conflict and the crimes that follow. His power at its apogee lasts or does not last and can end with death or madness, or in the contrary in the greatness of a renunciation to the despotic power so desired. It is the appearance of death that sanctions and punishes,that makes of the conqueror more than a literary subject, a myth.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 544 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 716 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-86 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.