Le cercle des haies : paysage des agroéleveurs peuls du Fouta-Djalon (plaine des Timbis, Guinée)

par Carole Lauga-Sallenave

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Chantal Blanc-Pamard.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le fouta-djalon, le pays des peuls (fulbe) et des djalonkes (jalunke), est l'un des plus importants massifs de montagne d'afrique de l'ouest. Au coeur geographique et historique de ses hauts plateaux, les paysages de la plaine des timbis associent des ilots de bocage et la campagne herbeuse. Un reseau de clotures richement arborees enserre les habitations et les jardins cultives de facon intensive. Depuis longtemps, on s'interroge sur la nature de ces paysages postulant qu'ils pourraient correspondre a un stade d'evolution intermediaire entre l'openfield et le bocage. Aujourd'hui encore, la stabilite du paysage conduit a s'interroger sur les fondements sociaux d'une telle organisation spatiale. Pourquoi les paysans ont-ils construit un paysage semi-bocager qu'ils continuent a entretenir avec les memes pratiques? pourquoi maintient-on ce modele d'amenagement de l'espace s'articulant autour de la cloture? construits par les hommes, les paysages des timbis conservent les marques anciennes de la conquete des peuls musulmans et de leur domination sur les jalunke d'origine mande, cultivateurs et animistes, et sur les pasteurs peuls paiens. La cloture autour de l'habitat-jardin, le hoggo, est une signature sociale, le marqueur paysager des agroeleveurs du fouta-djalon qui renforce le sentiment d'appartenance a une histoire et a un fond culturel commun. L'objet de notre travail est d'analyser les mecanismes de construction du reseau bocager, de dechiffrer les strategies individuelles ou collectives de mise en place des clotures en etudiant les dynamiques qui s'etablissent entre l'agriculture et l'elevage, et de retrouver les logiques sociales d'un paysage entre le clos et l'ouvert.


  • Résumé

    Summery : fouta djalon, the peul and djalonke country, is one of the largest mountain ranges of west africa. At the geographic and historical heart of its high plateaus, the landscapes of the timbis plain consists of ilets of bocage among grassy plains. A system of living fences forms an enclosures for the home gardens and the intensly cultivated gardens. For a long time, many questions have been raised about the origins of these landscapes, however one hypotheses is that they may correspond to a stage of evolution in between the openfield and the bocage. Even, nowadays the unchanging landscape leads to a questioning about the social foundations of this particular organization between bocage and openfield. Why have the farmers / breeders built a semi-bocage landscape that they maintain with the same practices? why do they continue to use this type of space management centered around the enclosure? built by men, the timbis landscape conserves the marks of the ancient conquiest of the peul muslams and their rule over the jalunke people of "mande" origin, the animist farmers and the pagans peuls stock-breeders. The hedge that forms the enclosure of the home garden, the hoggo, is a social symbol, that characterizes the breeder / farmer of fouta djalon that embraces the feeling of belonging to a common history and culture. The objective of our research is to analize the methods of construction of the bocage system, to determine the individual and collective strategies of installing the hedges while studying the dynamics that are etablished between agriculture and breeding - as well as to discover the social motivations for creating a landscape that is in part open and in part closed.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

Le cercle des haies : paysage des agroéleveurs peuls du Fouta-Djalon (plaine des Timbis, Guinée)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 705 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 465 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-60 (1-2)
  • Bibliothèque : Centre d'études africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B 20.451/1
  • Bibliothèque : Centre d'études africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B 20.451/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Le cercle des haies : paysage des agroéleveurs peuls du Fouta-Djalon (plaine des Timbis, Guinée)
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 2 vol. (423, 214 p.)
  • Annexes : Bibliogr.p.384-407
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.