De Sherlock Holmes au professeur challenger : inquiétant, fantastique et fiction spéculative dans l'oeuvre de sir Arthur Conan Doyle (1859-1930)

par Hélène Machinal

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Jean-Pierre Naugrette.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette etude s'attache a trois genres specifiques dont le point commun est le questionnement d'un auteur qui engendre non seulement la recurrence de certains themes mais egalement une dynamique dans lareflexion et la creation. Doyle tente ainsi une exploration de l'inconnu grace a trois modes d'ecritures qui se croisent et se recoupent mais tentent tous d'approcher l'autre sous toutes ses formes. L'ecrivain commence a ecrire des recits fantastiques des 1883, c'est-a-dire quatre ans avant la publication de la premiere nouvelle holmesienne. En outre, c'est au moment ou holmes est au faite de sa gloire que doyle le precipite du haut des chutes du reichenbach. Cette execution sommaire entraine une augmentation tres marquee de la production de textes fantastiques. On a alors le sentiment qu'entre 1893 et 1903, une ecriture mettant en scene le desordre et l'irruption de l'inadmissible prend possession de la plume d'un auteur qui s'aventure des lors dans un inconnu de loin plus vertigineux et tenebreux. D'une alterite exterieure a soi, et qui, dans les recits policiers, pouvait etre transcrite dans l'architecture urbaine, dans la construction d'un espace geographique ou sociologique, nous passons a un affrontement direct et a une plongee dans la geographie intime de l'etre humain. Cette exploration des strates internes au sujet n'a cependant qu'un temps, et des 1912, l'auteur se tourne vers la fiction speculative qui lui permet d'eloigner des espaces interieurs revelant peut-etre des abimes trop vertigineux pour que l'explorateur s'aventure plus avant. Aussi doyle ecrit-il, a partir de 1912, des recits de fiction speculative dans lesquels l'inconnu devient en quelque sorte domestique et inscrit dans des espaces geographiques et ideologiques precis. Toutefois, l'alterite et l'inconnu ne se laissent pas evincer aussi aisement. Des fissures que le detective tentait de colmater enigme apres enigme aux fragments fantastiques qui resurgissent dans la fiction speculative, doyle n'en finit jamais vraiment avec un inconnu qui fait inlassablement retour.

  • Titre traduit

    From Sherlock Holmes to professor challenger : uncanny, fantastic and speculative fiction in sir Arthur Conan Doyle’s work (1859-1930)


  • Résumé

    This study focuses on three specific genres which have in common a constant questioning of the author which, in turn, creates the recurrence of a number of themes as well as a dynamic movement of reflection and creation. Thus doyle attempts an exploration of the unknown through three modes of writing which overlap and intersect but all tend to approach otherness in its different forms. The writer starts writing fantastic tales as early as 1883, that is four years previous to the publication of the first holmes tale. Besides, doyle chooses the moment when holmes is at the height of his fame to hurl him down the reichenbach falls. This summary execution triggers a decisive increase in the production of fantastic tales. We then have the feeling that between 1893 and 1903, a mode of writing picturing disorder and the irruption of the inadmissible take hold of the author's pen. He then steps in unknown regions which are by far breathtakingly deeper and more tenebrous. From an external alterity which, in detective tales, could be translated in urban architecture, in the construction a geographical or sociological space, we pass on to a direct facing and a dive down intimous regions of the human being. This exploration of internal strata does not last and as early as 1912, the author writes speculative fiction which allows him to put at a distance an laterity too breathtaking for him to dare further exploration. From 1912 onward, doyle writes tales in which alterity and the unknown are as if domesticated and circumscribed to precise geographical and ideological spaces. However, alterity and the unknown are not easily let aside. From the cracks which the detective tried to plaster enigma after enigma to the fragments of the uncanny which reappear in speculative fiction, doyle is forever haunted by an unknown which endlessly comes back to him.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Presses Universitaires de Rennes à Rennes

Conan Doyle : de Sherlock Holmes au professeur Challenger


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 596 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 182 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : S3342/1
  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-56 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Presses Universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Conan Doyle : de Sherlock Holmes au professeur Challenger
  • Dans la collection : Interférences
  • Détails : 1 vol. (368 p.)
  • ISBN : 2-7535-0030-4
  • Annexes : Bibliogr. p. [347]-361. Index. Chronologie des publications
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.